Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Les émissions antisémites sur Radio-Paris pendant l'Occupation - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Les émissions antisémites sur Radio-Paris pendant l’Occupation

conférence d’Edith Fulop au Lycée Edgar Quinet le mercredi 21 octobre 2009
mercredi 21 octobre 2009

Conférence-débat avec
Edith FULOP
Historienne, auteure de "Une émission antisémite sur Radio-Paris pendant l’Occupation :
Les Juifs contre la France", DEA Inalco, Langues, littérature et civilisation, 1997.
Compte-rendu : Maryvonne Braunschweig

Les émissions antisémites sur Radio-Paris pendant l’Occupation

 Compte-rendu par Maryvonne Braunschweig

Dans un exposé remarquable et passionnant, Édith Fulop dresse le tableau de ce que fut Radio-Paris, poste le plus puissant d’Europe, et radio de la zone occupée, sous contrôle allemand, dont nombre d’émissions furent purement et simplement relayées par Radio-Vichy en zone sud. Édith Fulop rappelle l’importance de la radio à cette époque, le rôle considérable qu’elle jouait dans la vie quotidienne des Français (y compris par des informations pratiques), la grande variété des émissions, et la volonté des Allemands, dès le début de l’Occupation, de faire de Radio-Paris – « Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand », comme on le chantonnait sur radio-Londres – un des instruments de la mise au pas de la France.

Après avoir signalé que la plupart de ces émissions en raison de leur violence, de leur haine, sont aujourd’hui interdites de diffusion, elle nous explique comment le thème de l’exclusion et de l’incitation au rejet d’une partie de la population est venu s’ajouter à ceux de la collaboration et de la Révolution nationale sur les ondes de Radio-Vichy. À Radio-Paris, par contre, c’est de suite un antisémitisme racial qui s’installe. Progressivement, il devient omniprésent dans toutes les émissions (information, reportages, conférences, et même dans les émissions de variétés). Il s’agit de faire entrer dans la tête des Français, qui même lorsqu’ils sont antisémites, semblent peu accessibles à l’antisémitisme racial, que les Juifs sont une race à part, intrinsèquement maléfique. Ainsi à partir de 1942, ces émissions antisémites s’intensifient-elles encore, car c’est le moment de la mise en œuvre de la « Solution finale » dont le succès dépend aussi du conditionnement de l’opinion publique.

Le directeur – allemand – de Radio-Paris fait alors appel à Darquier de Pellepoix, partie prenante de cet antisémitisme racial. Il a appartenu au Welt Dienst (le Service mondial), sorte d’Internationale antisémite des années trente, qui a largement diffusé « Les Protocoles des Sages de Sion ». Le Suisse, Georges Oltramare (Charles Dieudonné), autre ancien du Welt Dienst anime désormais les émissions de Darquier de Pellepoix sur Radio-Paris. L’émission la plus marquante s’appelle « Les Juifs contre la France » et dure jusqu’au 11 août 1944.

Ont participé à ces émissions un certain nombre d’artistes dont le plus connu est Robert Le Vigan. Pour illustrer son propos sur l’aspect ordurier et haineux de toute cette propagande, Édith Fulop nous a fait écouter à titre exceptionnel des extraits de cinq émissions de types différents, qu’elle a ensuite analysées. Enfin pour terminer elle s’est interrogée sur l’impact de ces émissions sur les Français. Difficile de résumer un exposé aussi dense. Le débat qui a suivi cet exposé brillant et d’une grande intensité, a montré l’intérêt que les participants avaient pris et l’émotion ressentie avec ce sujet rarement abordé et mal connu.

Petit cahier, L’antisémitisme légal en France, 1940-1944 :
Résister-Propager
Petit Cahier n°11/2e série (106 pages)

sommaire petit cahier antisémitisme

 bibliographie

BERTIN-MAGHIT Jean-Pierre, Le cinéma français sous l’Occupation, Paris, PUF, Collection Que Sais-je ?, 1994
BURRIN Philippe, La France à l’heure allemande, Paris, Seuil, 1995
CHATEAU René, Le cinéma français sous l’Occupation, R. Chateau, 1995
DUVAL René, Histoire de la radio en France, Editions Alain Moreau, 1980
ECK Hélène (Dir.), La guerre des ondes : 1939-1945, CRPLF (communauté radiophonique des programmes de langue française), Paris, Armand Colin, 1985, 382 p.
ECK Hélène, La radiodiffusion sous la quatrième République. Monopole et service public, août 1944-décembre 1953, Thèse, Université de Nanterre, 1997
KRISKRIS-FULOP Edith, Une émission antisémite sur Radio-Paris pendant l’occupation : Les juifs contre la France, DEA, Inalco, Langues, littérature et civilisation, 1997
PAXTON Robert 0., La France de Vichy, 1940-1944, Seuil, 1973
POZNANSKI Renée, Propagandes et persécutions. La Résistance et le « problème juif »,Fayard - 2008
SCHWARTZ Manuela, "La musique, outil majeur de la propagande culturelle des nazis", inLa vie musicale sous Vichy, CHIMENES Myriam (dir.), Paris, Complexe, 2000

http://100ansderadio.free.fr/
Discours d’Henriot sur internet sur le site de l’INA
sur un réfractaire :
http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/seconde-guerre-mondiale/video/AFE01000827/philippe-henriot-chronique-radio.fr.html

Pierre Dac répond aux attaques au micro de Radio-Paris, de Philippe Henriot sur ses origines juives dans "Bagatelle pour un tombeau"
http://www.deezer.com/track/275810/

Mercredi 21 octobre 2009 à 14h30
Lycée Edgar Quinet, salle 13
63 rue des Martyrs, 75009 PARIS
(métro Pigalle ou Notre-Dame-de-Lorette)
ENTREE LIBRE

télécharger l’affiche sur la conférence du 21 octobre :

affiche Radio-Paris

N.M.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2742 / 912262

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conférences du Cercle  Suivre la vie du site Annonces et CR des Conférences du Cercle  Suivre la vie du site La France sous l’occupation   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License