Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 587
A la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État français - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

A la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État français

Compte rendu de Vincent Kropf, Melun
lundi 20 juillet 2020

Cérémonie à Melun pour la Journée nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux “Justes de France”. 19 juillet 2020

Cérémonie du 19 juillet 2020 à Melun

Dimanche 19 juillet 2020, à 11 heures, près de 90 personnes se sont réunies au monument aux morts de Melun dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux “Justes de France”.

Parmi elles, plusieurs membres de l’AFMD77, sa présidente Maryvonne Braunschweig, sa trésorière adjointe, Huguette Cuisy, son porte-drapeau Francis Devrainne, son secrétaire Vincent Kropf, Jean Lafaurie, vice-président, tous membres du bureau départemental ainsi que Ginette Kolinka et Laurent Bonsang.

Maryvonne Braunschweig

La cérémonie s’est ouverte par la lecture des 45 noms des Justes parmi les nations de Seine-et-Marne, venant aussi bien de zones rurales comme Bombon, Rebaix, Donnemarie-Dontilly que des zones urbaines comme Pontault Combault, Avon ou Villeparisis.

Puis trois discours ont rappelé un certain nombre d’éléments. Le premier discours, celui de Claude Windisch, représentant Charles Goldstein (CRIF et CCJ-77, le Conseil des communautés juives de S-et-M) a cité une phrase prononcée par un couple au moment où une famille juive (la sienne) sonnait à sa porte : « Si vous risquez votre vie, alors nous risquerons aussi la nôtre ». Louis Vogel, maire de Melun, est revenu sur la rafle du Vél d’hiv et les 13 152 arrestations, de la rafle dans le département du 22 octobre 1942 et les 84 personnes arrêtées dont celle de la famille du Dr Vexler à Saint-Cyr-sur-Morin. Enfin, le sous-préfet de Meaux, Nicolas Honoré a fait la lecture du message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, insistant sur l’importance de cette journée face à deux dangers, celui de l’oubli et celui de la haine.

Huit gerbes ont ensuite été déposées devant le monument aux morts et la plaque mémorielle de cette rafle, avec comme image forte le dépôt de la gerbe de l’AFMD 77 en premier, portée par Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz et Jean Lafaurie, résistant déporté à Dachau, encadrant Maryvonne Braunschweig.

Ginette Kolinka, Maryvonne et Jean Lafaurie

Les personnalités présentes ont à leur tour déposé les gerbes, dont la sénatrice Colette Melot, la députée Aude Luquet, la représentante du Conseil départemental Nathalie Beaulnes-Sereni. Parmi l’assistance, saluons la présence de Pierre Naura, directeur de l’ONAC, Bernard Salé, président du Souvenir français…
Vincent Kropf

Dépot de gerbes
Ginette et Delphine

Ginette Kolinka, née Cherkasky