Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 587
La Librairie Au Pont de l’Europe de Ferdinand Ostertag - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

La Librairie Au Pont de l’Europe de Ferdinand Ostertag

Die erste Exilbuchhandlung in Paris
dimanche 22 décembre 2019

Un pont à travers l’Europe, entre visiteurs écrivains, artistes, hommes politiques.

La Librairie Au Pont de l’Europe, est Die erste Exilbuchhandlung in Paris (première librairie allemande de l’exil), au 17 de la rue Vignon, fondée le 15 mars 1933 par Ferdinand Ostertag, libraire et éditeur allemand qui a fui Berlin en 1931, à cause des SA et de l’antésémitisme.

"Le Centre d’information artistique et littéraire franco-allemand" est un refuge intellectuel pour les anti-nazis pendant l’entre-deux-guerres, 1933-1940. Le livre d’or témoigne des nombreuses célébrités passées dans ce "lieu de rencontre entre les cultures française et allemande" : Alfred Döblin, Klaus et Heinrich Mann, Lion Feuchtwanger, Joseph Roth, Robert Musil, Anna Seghers, Ernst Toller, Franz Werfel et Kurt Wolff, Marlene Dietrich, Lotte Lenya et Kurt Weill, des invités comme André Gide, Julien Green, Gertrude Stein et Paul Valéry, des clients et des amis, des gens de toute l’Europe.

En mai 1940, la librairie Au Pont de l’Europe fut séquestrée par la police française, fermée, confisquée. Le fonds fut vidé par la Gestapo. Du beau local, comme l’écrit Klaus Mann, il ne reste que le Gästebuch avec ses signatures.

Ferdinand Ostertag, né en 1893 à Glogau, dans sa jeunesse appartient à un mouvement sioniste pour la colonisation en Palestine : Blau-Weiß, le plus ancien mouvement de jeunesse sioniste Jugenwandern, du temps des Wandervogel "oiseaux migrateurs". Ils ont un mensuel : Blau-Weiß-Blätter.
https://sammlungen.ub.uni-frankfurt.de/cm/periodical/titleinfo/2708691
Jeunesse allemande contre le III e Reich
Ferdinand Ostertag édite des brochures Kolonisation in Palästina, 1922

Après avoir été interné en France à Souriouk dans le Cher du 6 septembre au 28 octobre 1939, Ferdinand Ostertag est à nouveau interné en novembre 1940 à Gurs, puis du 21 juillet à fin octobre 1940 au camp des Milles. Il a pu fuir grâce à Varian Fry et il est arrivé le 10 novembre 1941, à New York où il meurt en 1963.

Les auteurs reconstituent l’histoire de la librairie dans une galerie, rue Vignon, Au Pont de l’Europe. Le livre d’or comprend deux parties, une historique et une avec les reproductions des dédicaces et signatures, ainsi que des textes sur les visiteurs.

Inge THÖNS (1940-2014) et Herbert BLANK, Librairie Au Pont de l’Europe : Die erste Exilbuchhandlung in Paris , Wallstein, Göttingen, 2018, 376 S.

https://www.wallstein-verlag.de/9783835333253-inge-thoens-herbert-blank-librairie-au-pont-de-leurope.html

Biographie de Ferdinand Ostertag
https://diedrei.org/files/media/hefte/2019/Heft1-2-2019/16-Buecher-DD190102.pdf

Business card for Ferdinand Ostertag par le Bauhaus par Herbert Bayer
https://www.moma.org/collection/works/7477

Querido Verlag N.V., une maison d’édition allemande en exil de 1933, d’Emanuel Querido (1871–1943) avec Fritz Landshoff, éditeur, Amsterdam.

Hans-Albert WALTER, Fritz H. LANDSHOFF et la QUERIDO VERLAG, 1933–1950 (Marbacher Magazin, Sonderheft 78). Deutsche Schillergesellschaft, Marbach 1997.
Jutta HETKAMP, Die jüdische Jugendbewegung in Deutschland von 1913–1933, LIT, Münster, 1994.

Varian Fry, "l’homme des visas"
Les Juifs à Marseille (1939-1942), du refuge au piège ; la rafle de Marseille en 1943 et la destruction du vieux port.

NM, déc. 2019