Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 379
Les expressions du collectif dans les écritures juives d’Europe centrale et orientale - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Les expressions du collectif dans les écritures juives d’Europe centrale et orientale

de Fleur Kuhn-Kennedy, Cécile Rousselet
jeudi 14 juin 2018

De la polyphonie en littérature juive, "une langue de l’autre souvent devenue langue du soi".

Les expressions du collectif dans les écritures juives d’Europe centrale et orientale, sous la direction de Fleur KUHN-KENNEDY (Inalco, CERMOM) et Cécile ROUSSELET (Paris III, Paris IV), Éditeur Presses de l’Inalco, Collection : MéditerranéeS, 2018, 286 p.

"Cet ouvrage est une invitation à s’intéresser à la littérature juive en Europe, qu’elle soit écrite en yiddish, en russe, en hébreu ou encore dans d’autres langues. Il pose la question des écrits juifs en Europe : Quel est le dialogue entre les différentes langues utilisées ? Quels sont leurs rapports ? Un terme central jalonne l’oeuvre : celui de la polyphonie.

Les écritures juives en Europe

Comment s’illustre cette polyphonie et quels enjeux existent-ils derrière celle-ci ? Cécile Rousselet et Fleur Kuhn-Kennedy livrent une analyse comparée sur la littérature juive d’Europe centrale et orientale. Il ne s’agit pas de dresser un tableau de cette littérature mais de mettre en avant l’hétérogénéité de celle-ci et d’en analyser les variations."

Avant- propos :
http://books.openedition.org/pressesinalco/3588

Parmi les contributions issues d’un colloque qui s’est déroulé les 5 et 6 juin 2015 à l’Inalco :
La Haridelle de Mendele Moykher Sforim et les Contrebandiers d’Oser Warszawski
Unité et discontinuité de la littérature yiddish entre le xvie siècle et le xxe siècle
Le roman d’Isaac Bashevis Singer Ennemies. Une histoire d’amour et sa traduction anglaise
Israel Joshua Singer, Isaac Bashevis Singer et Philip Roth : voix narratives ou voix narrativisées ?
Elie Wiesel et la célébration du judaïsme : entre l’identité collective du passeur, du conteur, et l’identité individuelle du narrateur et du témoin.
Fleur Kuhn-Kennedy, Je n’ai pas interrogé les morts de David Doder : le témoignage en dialogue
Daniel Oppenheim, Bénéfices et dangers du mensonge et de l’espoir à partir de Jakob le menteur de Jurek Becker
Catherine Coquio, « Nous, enfants et “madrichim” » les voix du « camp des familles » : une polyphonie insulaire en quête de rituel
Brînduşa Nicolaescu, Norman Manea, une voix distincte parmi les voix juives de la littérature roumaine
Masha Itzhak, Polyphonie de voix et de langues – multiculturalité dans la quête identitaire israélienne
Michèle Tauber, Sous l’hébreu, un palimpseste de langues le cas Yoel Hoffmann

"Mettant en relation les théories bakhtiniennes de l’énonciation et les énoncés en conflit qui sous-tendent les écritures juives, il s’agit ici de penser la modernité ashkénaze comme une forme de révolution énonciative qui, déplaçant le champ du dicible, ouvre un espace de subversion à la fois par rapport à sa norme interne et aux modèles externes..."
suite :
http://books.openedition.org/pressesinalco/3584?lang=fr

Le yiddish, jargon ou langue de culture ? comme l’affirme le Bund (Mouvement socialiste juif).

ERTEL Rachel, Le Shtetl. La bourgade juive de Pologne, Paris, Payot, 1986.
ROBIN Régine, L’Amour du yiddish : écriture juive et sentiment de la langue, 1830-1930, Paris, Éditions du Sorbier, 1984.