Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 379
Berlin, contre l'oubli, Walter Frankenstein - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Berlin, contre l’oubli, Walter Frankenstein

Une exposition de portraits par Luigi Toscano
samedi 12 mai 2018

Parmi les 200 portraits de survivants réalisés par Luigi Toscano, Walter Frankenstein.

Luigi Toscano a réalisé 200 portraits de survivants de la Shoah de cinq pays différents.

http://gegen-das-vergessen.gdv-2015.de/de/filmdokumentation

Exposition en plair air. Photo U. Schmoll

Une exposition en plein air était organisée à Charlottenburg : Berlin, Open-Air-Galerie "Gegen das Vergessen" Schloßstraße, 14059 Berlin, jusqu’au 14 avril 2018.

Plaque Walter Frankenstein, photo U. Schmoll
Exposition photos parc Charlottenburg, Berlin

Walter Frankenstein est né en 1924 à Flatow à la frontière polonaise. Il est chassé de l’école parce qu’il est juif en 1936. Orphelin de père, un oncle l’amène à Berlin à la maison des orphelins, Auerbach’sche Waisenhaus, Prenzlauer Berg, Schönhauser Allee 162. Il apprend le métier de maçon à la Bauschule, alors qu’il voulait devenir architecte, dans l’école pour apprentis de la communauté juive Rykestraße pendant deux ans. Il est content d’aller à l’école, il fait du sport.
Il aurait dû aller en Angleterre, avec les Kindertransporte, mais il avait perdu ses papiers.
Un jour, il doit nettoyer le téléphone de Eichmann.« Eichmann sah nicht mich an, sondern nur meine Schuhe. Ohne den Kopf zu heben, sagte er beiläufig : "Jude, ein Fleck auf dem Teppich, und morgen bist du in Auschwitz." » (Eichmann ne me regarde pas, seulement mes chaussures. Sans lever la tête il lui lance, Juif, s’il y a une seule tache sur le tapis, demain tu es à Auschwitz.)

Sa mère, venue à Berlin, est déportée lors de la Fabrikaktion en février 1943. Il va travailler comme chaque matin. Un SS lui demande pourquoi il n’a pas été déporté. Il pensait qu’il n’y avait plus un seul juif dans Berlin.
A l’orphelinat, à 17 ans, il rencontre Leonie Rosner. Ils se marient en 1942.
Ils plongent dans la clandestinité.
Ils vivent cachés grâce à la solidarité. Ils ont deux enfants : Peter-Uri né en 1943, leur deuxième fils Michael né en 1944.
En 1946, ils partent en Palestine. Puis en 1956, en Suède.

Rahel Mann, lit l’histoire de Walter Frankenstein (Uns kriegt ihr nicht : Ils ne nous aurons pas) à la mairie de Schöneberg, où a lieu l’exposition Wir waren Nachbarn  :
cf. de courtes biographies :
http://www.wirwarennachbarn.de/index.php/biografien.html

Tina HÜTTL, Alexander MESCHNIG, Uns kriegt ihr nicht : Als Kinder versteckt - jüdische Überlebende erzählen , Piper, 2013

Klaus HILLENBRAND, Nicht mit uns - Das Leben von Leonie und Walter Frankenstein , Jüdischer Verlag im Suhrkamp, 2008
http://www.suhrkamp.de/buecher/nicht_mit_uns-klaus_hillenbrand_54232.html

http://www.suhrkamp.de/download/Blickinsbuch/9783633542321.pdf

Pour en savoir plus :
http://www.spiegel.de/einestages/holocaust-ueberlebender-walter-frankenstein-keine-angst-vor-nazis-a-1176967.html

  • Wir waren Nachbarn

Schöneberg

Au début de l’année 1933, dans l’arrondissement de Schöneberg vivaient plus de 16 000 juifs. Beaucoup habitaient dans le Bayerische Viertel.
Plus de 6000 de ces juifs de Schöneberg et Friedenau ont été déportés et assassinés.
142 biographies ont été établies.
Parmi les habitants, Albert Einstein, Erich Fromm, Alice Salomon.
Des témoins juifs et non-juifs de Tempelhof-Schöneberg ont été interrogés sur leur enfance, l’école, la déportation.
http://www.wirwarennachbarn.de/index.php/biografien.html

Moabit
Plus de 30000 juifs sont partis de la Levetzowstraße, une synagogue, transformée en un des 12 camps de rassemblement de Berlin, sans doute plus nombreux.

https://www.berliner-zeitung.de/berlin/-sie-waren-nachbarn--auf-den-letzten-spuren-der-moabiter-juden-30962532