Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Adela Korn et Yvan Germain Poukens, résistants en Belgique - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Adela Korn et Yvan Germain Poukens, résistants en Belgique

des pierres pour se souvenir
jeudi 16 mars 2017

Des Stolpersteine ont été posés en Allemagne, Autriche, Hongrie, Pays-Bas, Italie et en Belgique, des pavés de mémoire en souvenir des victimes du nazisme.

Ces pavés de mémoire visent à honorer toutes les victimes du nazisme.

Adela Korn et Maurice Yvan Poukens ont habité la même maison 1 rue Alphonse Hottat à Ixelles (Bruxelles), à des moment différents de la guerre, sans se croiser. Tous les deux, résistants, ont été arrêtés, déportés et sont revenus.

  • Adela Korn
    Née en 1909 à Cracovie, membre des Partisans armés, arrêtée le 9/7/43, a été conduite à la Gestapo rue Louise, détenue à la prison Saint Gilles, déportée à Auschwitz le 27 février 1944, puis évacuée dans le camp de Ravensbrück en 1945. Rescapée.
Adela Korn
Photo Annie Lalé

Adèle (Christine) Korn-Szerman, était dans les PA : partisans armés. Les jeunes des Partisans armés de Belgique venaient pour la plupart de Pologne, Hongrie et Roumanie.

  • Yvan Germain Poukens
    Yvan Germain Poukens
    Photo Annie Lalé

    Sur le pavé de mémoire :
    Ici habitait Yvan Germain Poukens. Né en 1923, Résistant, arrêté en juillet 1942
    prison Saint-Gilles, déporté "Nacht und Nebel" à Essen, Vechta Kaisheim, Dachau. Libéré.

Yvan Germain Poukens, membre du réseau Beaver Baton, a été arrêté à 19 ans. Il a été détenu 12 mois à la prison Saint-Gilles, puis a été déporté dans les camps de concentration en Allemagne.
Sa fille, Thérèse Jacobs Poukens, ayant remarqué le pavé de mémoire au nom d’Adela Korn devant la maison 1 rue Alphonse Hottat où avait été arrêté son père, a demandé que la mémoire de son père résistant soit mentionnée au côté de celle de la victime des persécutions raciales.

Médiagraphie

Partisans armés Juifs, 38 témoignages, Bruxelles, édité par « Les Enfants des Partisans juifs de Belgique », 1991, préface de Marek Halter.
Les enfants de partisans :
http://www.getuigen.be/Getuigenis/3den/enfants-partisans-juifs/tkst.htm#Weissblum

Paul HALTER, numéro 151.610. D’un camp à l’autre, Labor, 2004
Maxime STEINBERG, L’étoile et le fusil - La Traque des Juifs , éd. Vie ouvrière, 3 t., 1986.

"La Résistance et la Déportation des Juifs en Belgique occupée", conférence de Maxime Steinberg, Cercle d’étude :
Résistance, Internement et Déportation dans le Commandement militaire allemand de la Belgique occupée au Nord de la France

  • La résistance belge :
    http://www.cometeline.org/cometresist.htm
    Réseau "Beaver-Baton" (Monami), service de renseignements, cf. :
    COLLECTIF, Les résistants belges au combat : Témoignages, Paris-Bruxelles, éditions Jourdan, coll. « 39-45, Carnets de Guerre », 2013, 335 p.

Attaque en avril 1943 du vingtième convoi de déportation, qui transportait principalement des Juifs de la caserne Dossin de Malines à destination d’Auschwitz :
Simon, le petit évadé - l’enfant du 20e convoi , de Simon Gronowski, éditions Luc Pire, 2005
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article114
Last Best Hope, film de David Grosvenor, Mat Hames, Ramona Kelly et Walter Verstraeten, 2006
Les Partisans armés  :
http://www.cegesoma.be/docs/Invent/AA_1032_VAN_BRUSSEL_MIC_54.pdf

Pavés de Mémoire à Bruxelles

On trouve la présence de juifs en Belgique au XIII e siècle.
Les juifs se retrouvent le long de l’axe commercial Bruges-Cologne.
(ex. rue des juifs, escalier des juifs… )
Lors des Croisades et des pogroms, des juifs de la vallée du Rhin sont venus se réfugier à Bruxelles.
https://www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2001-2-page-283.htm

(Herszel et Ruchla Butersznik), leur fille (Esther, épouse Tuchsznajder)
Herszel, Ruchla et Esther (et son enfant de 3 ans, Salomon) ont été assasinés à Auschwitz (convoi 14, octobre 1942).
http://pallas.cegesoma.be/pls/opac/opac.search?lan=n&seop=6&sele=51&sepa=2&doty=&sest=juifs--expositions--bruxelles+(belgique)&chna=&senu=101437&rqdb=1&dbnu=1
Ils ont émigré de Bendzin (Pologne) à Bruxelles en 1930. Ils habitaient rue du Lombard, Bruxelles.

La famille Preszow était au 57 rue des Lombards.

STEINBERG Maxime, KLARSFELD Serge, Le Mémorial de la déportation des Juifs de Belgique, Bruxelles, Union des déportés juifs en Belgique : filles et fils de la déportation, New York, The Beate Klarsfeld Foudation, 1982.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 154 / 986152

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Hommages   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License