Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Zuzana Ruzickova, déportée dans plusieurs camps, claveciniste - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Zuzana Ruzickova, déportée dans plusieurs camps, claveciniste

"Music is life"
lundi 23 janvier 2017

Zuzana Růžičková, 90 ans, survivante de Theresienstadt, Auschwitz, Hambourg et Bergen-Bersen. "Sauvée par Bach". Elle est décédée le 27 septembre 2017 à Prague.

Zuzana Růžičková est née en 1927 à Pilsen en Tchécoslovaquie. Son père est commerçant, sa mère joue du piano, sa grand mère l’emmène à l’Opéra.
Elle est douée pour Bach et se prépare à venir étudier chez Wanda Landowska en France. Mais avec l’occupation de la Tchécoslovaquie par les nazis, c’est impossible. Elle continue à aller en cours avec l’étoile jaune en 1941.
En 1942, elle a 15 ans lorsqu’elle est déportée avec sa famille au ghetto de Theresienstadt. Elle perd son père et ses grands parents. Elle chante dans l’opéra pour enfants Brundibar de Hans Krasa. En 1943 elle est déportée avec sa mère à Auschwitz. Pour supporter le transport qui dure 3 jours, elle joue dans sa tête tout ce qu’elle sait de Bach. Elle a à la main un bout de papier ramené de Theresienstadt qui s’envole, sa mère le ramasse et elle est projetée dans le camion avec sa fille. C’est la « Sarabande » de Bach qui leur sauve la vie.

Zuzana est au Block des enfants (Kinderblock)où Fredy Hirsch [1] lui obtient le poste "d’aide-jardinière" d’enfants. Elle avait ainsi plus de soupe.
Elles sont envoyées toutes les deux en juin 1944 dans un camp de travail à Hambourg pour déblayer les ruines causées par les bombardements. Elle s’abîme les mains. Elles sont transférées à Bergen-Belsen où elles sont libérées par les Anglais qui leur offrent des cigarettes.
Elle doit réapprendre à se servir de ses mains. Elle joue du piano 12 heures par jour. En 1947 elle peut donner un concert pour la première fois.
Avec son mari Viktor Kalabis, ils ont des problèmes sous le régime communiste, mais après la mort de Staline elle a le droit de voyager. Elle remporte le Concours international de musique de l’ARD à Munich en 1956. Kubelek réfugié en Allemagne, ne veut pas la diriger, car pour lui, elle représente le régime communiste de la Tchécoslovaquie.
En 1957, elle peut enfin aller à Paris. Elle est en France, "la grande dame du clavecin".
Concernant l’Allemagne elle a des sentiments mêlés. Au Festival d’Ansbach, il y a Albert Speer dans la salle. Elle a du mal à comprendre comment un peuple qui a donné Goethe, Schubert et Bach a pu devenir aussi tierisch bstial. La musique ne les a pas aidés.
Elle joue la « Sarabande » de Bach pour « ramener Bach dans son pays, pour montrer que cette culture n’avait pas disparu ».

Zuzana : Music is life, film de Peter Getzels, 2016
http://www.zuzanathemovie.com/about
http://www.lemonde.fr/musiques/article/2016/12/05/zuzana-ruzickova-des-camps-de-travail-a-l-apaisement-du-clavecin_5043377_1654986.html
The "miraculous" life of Zuzana Ruzickova, BBC :
http://www.bbc.com/news/magazine-38340648
La claveciniste qui a survécu à l’Holocauste, The Times :
http://kalabismusic.org/wp-content/uploads/2016/10/The-Times-London-October-16.pdf
Die Zeit :" Musik Zum 90. Geburtstag der legendären tschechischen Cembalistin Zuzana růžičková", 19. Januar 2017.


L’oeuvre complète de Bach pour clavecin enregistrée de 1964 à 1975.
Bach : The Complete Keyboard Works (Coffret 20 CD) Coffret Erato
Johann Sebastian Bach (Compositeur), Zuzana Ruzickova (clavecin)

Le 27 septembre 2017 , décès :

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/09/28/zuzana-ruzickova-la-grande-dame-du-clavecin-est-morte_5192985_3382.html

[1En 1941, il a fait partie d’un Aufbaukommando (Kommando de construction) à Theresienstadt. Puis il est transféré en septembre 1943 à Auschwitz-Birkenau au Block 31 (Kinderblock) du Familienlager Theresienstadt (camp des familles) le B II B. Mengele venait chercher des jumeaux dans le Block 31.
http://www.ghetto-theresienstadt.info/pages/h/hirscha.htm
Shimon ADLER, "The Children’s Block in the Family Camp at Birkenau", in : Yad Vashem Studies on the European Jewish Catastrophe and Resistance. XXIV. Jerusalem, 1994.