Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Noah Klieger, boxer pour survivre - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Noah Klieger, boxer pour survivre

Projections et rencontres à Paris, 16 et 19 mars 2016
mercredi 1er février 2017

Noah Klieger est né le 31 juillet 1926 à Strasbourg. Il a témoigné à l’ONU le 27 janvier 2017.
L’allocution de Noak Klieger à l’ONU, le 27 janvier.
http://webtv.un.org/watch/noah-klieger-journalist-and-holocaust-survivor-united-nations-holocaust-memorial-ceremony/5300202476001

"Noah Klieger, boxer pour survivre",
Noah Klieger

Noah Klieger est né le 31 juillet 1926 à Strasbourg, de parents d’origine polonaise.
Avec la montée du nazisme, son frère aîné est envoyé à Londres en 1935 pour y suivre des études, le reste de la famille émigre en Belgique (en pensant être hors d’atteinte des nazis puisque c’est un pays neutre) en 1938.

Pendant l’occupation de la Belgique par les Allemands, il fait passer des enfants en Suisse avec une organisation de résistance en France. Il est arrêté par la Gestapo en 1942 et conduit au SS-Sammellager Mechelen (Malines) dans la caserne Dossin. Après plusieurs camps, il est déporté à Auschwitz.

"J’ai eu de la veine."
Lors de la sélection à l’arrivée, un garde serbe l’empêche de monter dans un camion.
Un autre jour, alors que Mengele [1] veut l’envoyer vers la chambre à gaz, il se plante devant lui en affirmant, en allemand, qu’il pouvait encore travailler, que son père était un écrivain célèbre. Robert Waitz acquièce et Mengele lui « donne » Noah.

Le commandant SS de Buna Monowitz, Heinrich Schwarz, constitue une équipe de boxeurs pour organiser des combats de boxe. Noah est un sportif, un nageur, mais pas un boxeur. Cependant, il se déclare boxeur, cela lui permet d’avoir une soupe consistante par rapport aux autres détenus. "On s’était mis d’accord pour rouler les SS."

« Les boxeurs d’Auschwitz n’étaient pas non plus des gladiateurs, comme j’ai pu le lire sur Internet. On s’affrontait dans des combats de trois rounds de trois minutes et si on perdait, notre vie n’était pas en danger. »
Les boxeurs jouaient le dimanche devant les autres détenus.
Avec Alfred Nakache (Artem) il plonge et nage dans un bassin réservoir pendant que des détenus font le guêt. « Pour eux, ces sorties dans l’eau, c’était la preuve qu’on n’était pas seulement des esclaves et des numéros. C’était un moyen de résister aux Allemands. »

Lors de l’évacuation du camp de AuschwitzIII - Monowitz, au cours de la Marche de la mort, son camarade Victor Young Perez, en voulant distribuer du pain à ses camarades, est abattu sous ses yeux par un garde. Il est transféré au camp de Mittelbau-Dora. Il est libéré au camp de concentration de Ravensbrück par l’armée rouge.

De retour en Belgique, il retrouve ses parents revenus d’Auschwitz. Il croise le chemin de la Brigade juive, il a 20 ans. Les déportés cherchent un havre de sûreté.

Plaque, Exodus, Sète ; photo Francis Bellin

Sur l’Exodus en 1947, il organise la résistance contre les Anglais pour rejoindre la Palestine, de Sète à Haifa, avec à bord du vieux rafiot "President Warfield", rebaptisé Exodus, 4 000 réfugiés, des nourrissons aux vieillards. Mais L’Exodus, encadré par deux bateaux de guerre anglais, doit faire demi-tour.

En Israël, il devient journaliste sportif, il couvre les principaux procès contre les nazis.

KLIEGER Noah, La Boxe ou la vie : récits d’un rescapé d’Auschwitz, préface d’Elie Wiesel, éditions Elkana.

Organisation cinéma les 7 Parnassiens-cineprodisrael
au cinéma les 7 Parnassiens , 98, bd du Montparnasse 75014 Paris.
Noah Klieger ne peut venir présenter son film à Paris comme prévu, ne pouvant prendre l’avion.
Séance pour les adultes : , dimanche 19 mars à 11 heures, Tarif unique 6,50 €.
Projection et rencontre vidéo avec Noah Klieger.
Hommage par Georges Hautmann au professeur Waitz

Peggy, Dominique, Georges Hauptmann et le PC R. Waitz
Photo Sébastien Monceau

http://www.cercleshoah.org/IMG/pdf/pre_sentation_dimanche_190317_boxer_pour_survivre_-_noah_klieger.pdf
Inscription obligatoire
Responsable communication
sebastien.monceau_cineprodisrael.com
+33 (0)6 16 25 47 54

Noah Klieger, séance pour les élèves



Séance pour les élèves : Projection et rencontre vidéo avec Noah Klieger, jeudi 16 mars au cinéma les 7 Parnassiens à 14 h, 5 euros.
http://www.cercleshoah.org/IMG/pdf/fiche_noah_klieger.pdf

Le professeur Hauptmann et sa fille
Photo Dominique Greussay

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/12/08/noah-klieger-un-destin-juif

Victor « Young » Perez, un film de Jacques Ouaniche

Robert Waitz, résistant, déporté, témoin au procès de Nuremberg, par Georges Hauptmann

Exodus 1947, histoire Exodus de Leon Uris, 1958 et film Exodus d’Otto Preminger, 1960.

Jacques Derogy, La Loi du retour, la secrète et véritable histoire de l’Exodus, éditions Fayard, Paris, 1970, 441 p.

[1Mengele aurait sévit à Auschwitz, Auschwitz-Birkenau, Monowitz et divers camps proches.


titre documents joints

6 février 2017
info document : PDF
200.2 ko

1er février 2017
info document : PDF
173.8 ko