Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
L'art pendant l'Holocauste, 1939-1945, Berlin - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

L’art pendant l’Holocauste, 1939-1945, Berlin

Exposition au Musée Historique allemand
mardi 26 janvier 2016

Kunst aus dem Holocaust. Art from the Holocaust, art pendant l’holocauste, 1939–1945
Une exposition à Berlin d’oeuvres réalisées par des détenus de camps de concentration, de camps de travail, de ghettos.

Kunst aus dem Holocaust

100 oeuvres provenant du Mémorial de Yad Vashem
26 janvier- 3 avril 2016

Affiche exposition

Extrait de Printemps [dans l’enfer], 1941, Gurs, de Karl Bodek et Kurt Löw.

"But my soul is free".

Deutsches Historisches Museum, Unter den Linden 2,10117 Berlin
http://www.dhm.de/ausstellungen/kunst-aus-dem-holocaust.html

Des oeuvres, peintes ou dessinées, de détenus de camps de concentration, camps de travail, de ghettos, sont exposées, montrant à travers des scènes de la vie quotidienne, l’horreur de l’enfermement.

Sur les 50 artistes exposés, 24 ont été assassinés par les nazis.
Parmi les artistes :
Felix Nussbaum, "Der Flüchtling", 1939
Felix Nussbaum, exposition au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
Ludwig Meidner, artiste "dégénéré", réfugié en Angleterre.
Nelly Toll, cachée avec sa mère, dessine pour faire passer le temps. Toujours en vie, elle a montré ce lundi 25 janvier, l’exposition à Angela Merkel.
Leo Haas, Ghetto de Theresienstadt, 1942
Bedřich Fritta, Theresienstadt, assassiné à la fin de la guerre
Pavel Fantl,Theresienstadt, assassiné avec sa femme et son fils
Jacop Lipschitz a caché ses oeuvres dans un cimetière à Kaunas.
Sara Gliksman-Fajtlowicz, ghetto de Łódź.
Charlotte Salomon
Charlotte Salomon - Leben ? oder Theater ?
Otto Ungar, Theresienstadt, Auschwitz, Marches de la mort, Buchenwald.
Certains artistes ont peint sur des sacs de pommes de terre.

De notre correspondant à Berlin :
C’est très bien fait et impressionnant.
Un cahier guide le visiteur pendant l’exposition, avec tout d’abord, une courte biographie des artistes, un aperçu sur leurs origines.
Puis vient le sujet de leurs oeuvres respectives. L’exposition est divisée selon les thèmes : situation dans les ghettos ou les camps, la transcendance, des portraits, des paysages, des fleurs, la fantaisie.
Enfin, l’histoire transmise à la postérité, la plupart des oeuvres résultent de mise en situation dans les ghettos ou les camps.
Il existe aussi d’intéressantes exceptions ou situations, comme la lutte clandestine des partisans en Lettonie, un camp de prisonniers de guerre pour officiers polonais [1] à Murnau, d’autres aussi du Paris occupé. De nombreux tableaux ont pour motifs les camps du sud de la France.
L’exposition est bien conçue, les informations bien faites, elle peut se visiter sans préparation mais on peut regretter un manque de lumière.

http://www.dhm.de/ausstellungen/kunst-aus-dem-holocaust/kuenstler-werke.html

http://www.spiegel.de/fotostrecke/kunst-aus-dem-holocaust-fotos-fotostrecke-133969-8.html]
CNRD 2016, Résister par l’art et la littérature
Theresienstadt
Theresienstadt - Terezin, une colonie modèle
Parce que j’étais peintre, L’art rescapé des camps nazis, Christophe Cognet
GAUDY Hélène, Une île, une forteresse, éditions Inculte / Dernière Marge, 2016, 400 p.

Communiquer pour résister : L’art en guerre

N.M. 25 janvier 2016

[1Les artistes sont juifs, mais l’officier polonais prisonnier de guerre n’a pas voulu se faire connaître comme juif.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 412 / 826908

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site CR Livres, films, expos, à lire, à voir, écouter   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License