Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Sauvetage de juifs par la paroisse suédoise Victoria, à Wilmersdorf, Berlin - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Sauvetage de juifs par la paroisse suédoise Victoria, à Wilmersdorf, Berlin

mardi 9 février 2016

Des pasteurs suédois ont "contrebandé" des juifs et des personnes menacées sous le national-socialisme avec l’aide d’une comtesse allemande.

À Berlin, le pasteur suédois Birger Forell, aide des résistants et des persécutés, dès 1933, il leur procure des faux papiers, les aide à fuir le Reich. Il est renvoyé en Suède en 1942. Son successeur, Erik Perwe, continue le travail avec l’aide d’Erik Wesslen qui fait du troc pour se procurer des vivres ou acheter des fonctionnaires contre du beurre, du café ou des cigarettes,

La Gestapo surveille la paroisse, de fausses personnes pourchassées se présentent à l’accueil, mais les mouchardes sont démasquées. Mattick et Hoffmann, deux policiers du Revier 155 (commissariat) montent la garde, viennent écouter la BBC, et jouer aux échecs, dans les caves de la paroisse.

A cause des bombardements qui s’intensifient en février 1944, la communauté suédoise doit être évacuée avec ses meubles, en wagons plombés vers la Suède. Wesslen, Perwe et Maltzan montent une action et réussissent à faire arrêter le train dans une forêt, à faire grimper juifs et opposants, mettre du lest pour remplacer le poids des meubles, à remettre les plombs et à faire passer la frontière à la cargaison. Maria von Maltzan repart par la forêt où elle est menacée par des gardes SS et leurs chiens surveillant un camp de travailleurs forcés.

Perwe doit retourner en Suède, mais son avion est abattu par un navire de guerre. Erik Myrgren avec Wesslen continue à protéger les fugitifs.

6 000 juifs ont survécu à la Shoah à Berlin, en partie grâce à l’aide de la paroisse suédoise.

Aide aux juifs persécutés sous le nazisme à Berlin

  • Des plaques commémorent l’action du pasteur et des policiers :
    Birger Forell pasteur suédois de 1929 à 1942 de la paroisse Victoria à Berlin-Wilmersdorf a aidé de nombreuses personnes persécutées sous le nazisme, leur accordant aide et protection.
  • Maria Helene Françoise Izabel Gräfin von Maltzan, Freiin zu Wartenberg und Penzlin a participé à l’action "Schweden Möbel" (Meubles suédois) en faisant passer clandestinement des juifs et des résistants vers la Suède, à la place des meubles de la communauté suédoise repartant en Suède.

Pour en savoir plus, un article de Markus Flohr :
http://www.zeit.de/2016/04/auschwitz-rettung-victoria-gemeinde/komplettansicht

Gräfin von Maltzan
Dans le film Rosenstraße de Margarethe von Trotta, (Deutschland 2003),
Lena Fischer est Maria von Maltzan :
Rosenstrasse. La résistance des femmes allemandes
Versteckt, d’Anthony Page, avec Jacqueline Bisset, Jürgen Prochnow, 1984.

Plaque pour Maria von Maltzan

Stolperstein en Allemagne, Gunter Demnig
La liste des "pierres sur lesquelles on trébuche" dans le quartier de Berlin Wilmersdorf :
https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_der_Stolpersteine_in_Berlin-Wilmersdorf

On a retenu l’opération "Bus blancs" de la Croix rouge suédoise, avec Bernadotte qui a permis de sauver des détenus norvégiens et danois à bout de force :
http://web.archive.org/web/20070612200142/http://kriegsende.ard.de/pages_std_lib/0,3275,OID2093230,00.html
Selon la Croix-Rouge suédoise, un total de 15 345 déportés furent sauvés, 24 7 795 étaient norvégiens et danois, 7 550 d’autres pays.

Berlin Transit. Jüdische Migranten aus Osteuropa in den 1920er Jahren (Begleitbuch zur Ausstellung im Jüdischen Museum Berlin), Göttingen (Wallstein) 2012
Gräfin von Maltzan Maria, Schlage die Trommel und fürchte dich nicht ( Frappe le tambour et n’aie pas peur), 1986, réed. Ullstein, München, 2005
Christoffel Udo (Hg.), Berlin-Wilmersdorf. Die Juden – Leben und Leiden, Berlin 1987
Die Grunewald-Rampe – Die Deportation der Berliner Juden, hg. von der Landesbildstelle Berlin – Zentrum für audio-visuelle Medien. Begleitmaterial zum Schulfernsehen, re-Edition Colloquium, 1993
Berlin-Grunewald, quai 17
Juden in Charlottenburg. Ein Gedenkbuch (hg. vom Verein zur Förderung des Gedenkbuches für die Charlottenburger Juden e.V.), Berlin 2009

NM Février 2016