Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Exposition sur le génocide des Arméniens - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Exposition sur le génocide des Arméniens

CR par Catherine Monjanel
mercredi 20 mai 2015

Il y a 100 ans, le génocide des Arméniens.
Exposition jusqu’au 27 septembre 2015, au Mémorial de la Shoah.

Le génocide des Arméniens de l’empire Ottoman.

Au cours de la première guerre mondiale le comité Union et Progrès, parti nationaliste turc qui gouvernait alors l’empire ottoman, a mis en œuvre la destruction systématique de ses citoyens arméniens et syriaques, rompant ainsi avec la tradition impériale multiethnique et multiconfessionnelle.

Mais déjà en mai 1909 les prémices du premier grand génocide du XXe siècle ont eu lieu en Asie Mineure et en Syrie contre les Arméniens, Chaldéens et Chrétiens catholiques, par des fanatiques musulmans.

Le génocide commence par le massacre des hommes adultes et des conscrits arméniens d’avril à octobre 1915 puis l’extermination des femmes, des enfants et des vieillards, se met en place sous couvert de déportation vers des camps de concentration. Déportations qui sont de véritables « marches de la mort » à pieds ou en wagons à bestiaux, si bien que peu arrivent vivants dans ces camps où, de toute façon, la famine et les mauvais traitements règnent. Les détenus sont gardés par des gendarmes et soldats ottomans qui, lorsqu’ils ne tuent pas eux-mêmes, laissent faire des bandits kurdes, sortis spécialement de prison et qui leur servent de supplétifs.

Déportation d’Arméniens (Wikipedia)

Les rares photos qui nous sont parvenues montrent des êtres squelettiques agonisants sous des tentes de fortune, des monceaux de cadavres, des villages arméniens où plus rien ne subsiste.

Massacre d’Arméniens (Wikipédia)

Une vue d’une grotte naturelle (prise en 1929) s’offre à nous, presque comme un dépliant touristique, c’est pourtant dans cet endroit que furent brulés vifs des enfants orphelins rassemblés au préalable au camp de Meskene à l’automne 1916.

Même si le but de cette exposition n’est pas de mettre en parallèle le génocide des Arméniens et celui des Juifs quelques décennies plus tard, on ne peut s’empêcher de trouver des similitudes. Entre autres, cette photo de charnier découvert par des soldats russes au printemps 1916, cette photo pouvant se superposer à celles des soldats de l’armée rouge mettant à jour les innombrables charniers laissés par les Einsatzgruppen. Cette vue évoque le ravin de Babi-Yar, en Ukraine où en septembre 1941 plus de 30.000 juifs furent exterminés par fusillade.

Cette abominable mise à mort d’enfants brulés vifs est-elle due à un armement pas assez performant à l’époque ou à la seule cruauté des soldats (tueurs paraît être un terme plus approprié) turcs ? Les exactions multiples décrites sont exactement identiques à celles subies par la population juive est-européenne.

Tout comme les Juifs qui résistèrent du mieux qu’ils purent à leur mort programmée, de nombreux Arméniens résistèrent aux massacres mais cette résistance, présentée à Istanbul comme une révolte arménienne, servit de justification au plan d’extermination des Arméniens.

De ce génocide qui fit de 1,3 à 1,5 millions de victimes, on recensa au lendemain de l’armistice de Moudros le 30 octobre 1918, quelques 300.000 rescapés, principalement des femmes et des enfants qui seront recueillis dans des refuges et des orphelinats gérés par des associations caritatives.

L’insulte suprême faite aux morts et à l’histoire est le déni de ce génocide encore actuellement pratiqué par le gouvernement turc. Ce déni n’est, ni plus ni moins, que du négationnisme d’état, le pire qui soit. Quelques voix s’élèvent maintenant en Turquie contre ce négationnisme, espérons qu’elles seront de plus en plus nombreuses.

http://genocide-des-armeniens.memorialdelashoah.org/

Catherine Monjanel

Pour en savoir plus :
Le génocide arménien

- « Il y a 100 ans, le génocide des Arméniens : et maintenant ? Le génocide et sa négation dans l’Europe d’aujourd’hui. Journée Régionale de commémoration, Mercredi 27 mai 2015 à 9h30, Conseil régional d’Île-de-France, Hémicycle, 57, rue de Babylone 75007 Paris
Métro : Saint-François-Xavier
Le Mouvement Antiraciste Européen EGAM, s’est rendu à Istanbul le 24 avril dernier pour commémorer le centenaire du génocide arménien avec une délégation internationale de la jeunesse pour soutenir la société civile turque engagée pour la reconnaissance du génocide arménien :
https://youtu.be/N2bKK9ry_hU

NM mai 2015


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 246 / 967339

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site CR Livres, films, expos, à lire, à voir, écouter   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License