Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
Les Honneurs de la guerre, film de Jean Drewever - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Les Honneurs de la guerre, film de Jean Drewever

1960, 85 min.
mardi 10 mars 2015

Un film pour représenter l’entente entre la France et l’Allemagne dans les années soixante, en pleine guerre d’Algérie.

Août 1944. Le petit village de Nanteuil est sur le point d’être libéré et des maquisards occupent le clocher de l’église. Mais les troupes allemandes n’ayant pas encore quitté les lieux, un drame peut éclater à tout moment…

Les Honneurs de la guerre, film de Jean Dewever, 1960

Ciné-Histoire, 11 avril 2015, 10h30
La Pagode, 57bis rue de Babylone 75007

Des villageois s’assemblent pour un banquet, cela semble la fin de la guerre. Les Allemands qui ont envahi le village de Nanteuil sont corrects. Ils en ont assez de la guerre eux aussi. Une trêve est mise en place. Mais arrive un capitaine de la Wehrmacht. Les habitants de Muzières veulent parlementer, mais suite à un quiproquo, les hommes attaquent les Allemands qui se repliaient, à la rencontre des Américains. C’est le carnage.
Le film se termine sur cet écrit :
"Après la paix, la guerre est revenue et bêtement des hommes sont en train de mourir. Peu importe lesquels : à ce jeu il n’y a que des vaincus et des héros superflus."

Scandale. Le cinéaste, à la sortie du film, est attaqué car en plus les Français sont peu sympathiques,pas assez résistants, ils ripaillent au lieu de combattre, alors qu’à quelques kilomètres de là, se sont produits les évènements tragiques comme Oradour.
Le Canard Enchaîné prend la défense du film.
On est à l’époque en 1960, au point de vue des relations internationales, pour un rapprochement franco-allemand. Les acteurs allemands qui ont participé à la lecture du scénario ont changé à leur avantage le script.
Le film se heurte à la censure gaulliste : on y voit la Milice : rôle réduit ; la collaboration de la Gendarmerie :supprimée et ensuite pour sa distribution, le film est interdit dans plusieurs pays. Le film est considéré comme anti-français. Les soldats allemands sont trop humains.

C’est un film pacifiste, militant, qui dénonce l’absurdité des combats, en pleine guerre d’Algérie.

Résumé du film :
http://www.critikat.com/panorama/analyse/les-honneurs-de-la-guerre.html

Je sais qu’il y en a qui disent : ils sont morts pour peu de chose. Un simple renseignement... A ceux-là, il faut répondre : c’est qu’ils étaient du côté de la vie." Jean Paulhan, 1944

Sylvie Lindeperg, Les Écrans de l’ombre,CNRS Editions, 1998, 443 p.
Les Écrans de l’ombre, Points, 2014.

http://www.cinehistoire.fr/event/les-honneurs-de-la-guerre/

Villefranche première ville" libérée" de France : Mais les SS sont là.
Dans la nuit du 16 au 17 septembre 1943,des Croates enrôles de force, se débarrassent de leurs officiers allemands, sommairement jugés et passés par les armes, et prennent le contrôle de la ville.
http://www.cronet.org/actualites/villefranche2003.htm

NM, janvier 2015


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 132 / 825335

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informations diverses  Suivre la vie du site Annonces, films-débats, films à voir  Suivre la vie du site Films Ciné-histoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License