Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Ces résistants et résistantes à ne pas oublier - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Ces résistants et résistantes à ne pas oublier 

Ciné-Histoire
mercredi 5 mars 2014

Série « Ces résistants à ne pas oublier »
Résistants célèbres à la Libération mais tombés dans l’oubli. L’Abbé Glasberg, Danielle Casanova, France Bloch-Sérazin, Honoré d’Estienne d’Orves, Lazare Rachline...

ciné-histoire

" Ces résistants à ne pas oublier "
La complainte du partisan, paroles : Emmanuel d’Astier de la Vigérie dit "Bernard" :
https://www.youtube.com/watch?v=uTMe6-6VSuQ&feature=youtu.be

 Hélène Viannay

Hélène Viannay femme libre, dans son siècle
Avec le soutien de la Ville de Paris et de l’A.P.H.G.
mercredi 8 avril 2015 Auditorium de l’Hôtel de Ville
Entrée libre mais réservation indispensable
Association Ciné Histoire 8 rue Dupleix, 75015 PARIS
par courriel : nicoledorra@gmail.com

Le nom d’Hélène Viannay est inséparable de celui de son époux Philippe. Ensemble ils ont fondé le mouvement Défense de la France, ensemble les Glénans. Et pourtant, Hélène Viannay, fille de Marie Kopiloff russe d’origine sibérienne, a eu très tôt une vie autonome et responsable. Absolument indépendante !
C’est son parcours propre que nous exposerons, à travers les entretiens qu’elle a eus vers la fin de sa vie, avec Clarisse Feletin.
Orpheline à 20 ans, partie seule, avec une petite valise sur son vélo, sans famille, sans travail, sans argent. Elle se retrouve en 1941 assistante du laboratoire de géologie à la Sorbonne et fonde avec 3 autres étudiants le mouvement qui publiera le plus gros tirage de presse clandestin à la Libération avant de devenir France Soir. A la Libération, Philippe et elle découvrent l’archipel des Glénans et ils y fondent l’Ecole des Glénans. Eux qui ne connaissaient rien à la navigation, développent une navigation de plaisance, abordable à tous. Elle devient peu à peu « la patronne » des Glénans. Après le décès de Philippe Viannay, elle fonde en 1991 le Prix Philippe Viannay et à travers ce prix, reçoit en 2002 le prix Charles de Gaulle-Conrad Adenauer dont elle était très fière.
14h Introduction de la séance par N Dorra Présidente de Ciné Histoire
14h20 Helène Viannay par Clarisse Feletin sa biographe
14h50 Film « Défense de la France » De Joelle Van Efenterre (2002 86’)
1 16h20 Le mouvement Défense de la France Par Laurent Douzou, professeur
d’histoire contemporaine
16h40 L’aventure des Glénans Par Clarisse Feletin
17h Laurent Douzou et Clarisse Feletin : Une femme dans le siècle
17h30 débat (en présence de Pierre Viannay fils d’Hélène)

 Qui était l’Abbé Glasberg ?

Le Mystère Glasberg, France, documentaire de Julie Bertuccelli, 90 min, 2008, Beamlight, en association avec KTO TV, POLA Productions et Coup d’œil.
mardi 8 avril 2014 À 14h30 à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville
en présence de Julie Bertuccelli [1], la réalisatrice et de Sylviane de Wangen, cofondatrice avec l’abbé Glasberg de France Terre d’Asile.

"Ce juif ukrainien, venu en France en 1930, ordonné prêtre en 1938, a consacré sa vie à aider les opprimés, les exclus du monde entier et de toutes religions.
En 1940, il est nommé délégué du cardinal Gerlier au comité d’aide aux réfugiés. Dès 1941, il entre au Comité de Nîmes et a l’idée de faire légalement sortir les internés des camps. En 1942, il sauve à Vénissieux 180 enfants juifs de la déportation grâce à son influence sur le cardinal Gerlier. Recherché ensuite, il se cache sous l’identité du prêtre Corvin dans les maquis de Haute-Garonne dont il devient un des dirigeants."
http://www.cinehistoire.fr/event/labbe-glasberg/
« Qui était l’abbé Glasberg ? »
Programme
14h30 Accueil et présentation de la séance par Nicole Dorra, présidente de Ciné- Histoire
14h45 Projection du film Le Mystère Glasberg, réalisé par Julie Bertucelli
16h15 Sylviane de Wangen, co-fondatrice de France Terre d’Asile, répondra aux questions ainsi que Julie Bertuccelli, réalisatrice
5 rue Lobau 75004 Paris

 Danielle Casanova

jeudi 10 avril 2014 à 14h au Musée du Général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris- Musée Jean Moulin

"Danielle est au cœur du mouvement de protestation contre l’occupant et la politique de Vichy. La direction du PC l’avait également chargée de rassembler les intellectuels patriotes, nouvelles activités qui la conduiront directement à l’arrestation. Danielle a été arrêtée le lendemain de sa rencontre avec Josette Cothias près du Pont Mirabeau le 15 février 1942, victime d’un « coup de filet » préparé de longue date."...
http://www.cinehistoire.fr/event/daniele-casanova-le-convoi-du-24-janvier-vers-auschwitz/

Programme
14h Accueil et introduction de la séance par N Dorra Présidente de Cine Histoire
14h 15 film  Au nom de tous les autres de Marie Cristiani 1997 30’
14h 45 film Lettres à Danièle Casanova De Marc Huraux 2007 53’
15h45 intervention de Carine Delahaie Rédactrice en Chef de Clara Magazine
Du convoi du 24 janvier, Danièle Casanova a été affectée au "bloc" dentaire dans le Block n° 30 in BIa à Birkenau.

  France Bloch-Sérazin

France Bloch et Fredo Serazin
" Après la défaite de 1940, elle reprend contact avec le Parti communiste clandestin et imprime des tracts. Elle est en rapport avec les premiers groupes armés de l’Organisation spéciale pour lesquels elle fabrique, dans le laboratoire installé dans son appartement, des grenades, des détonateurs. Remettant en état des armes, elle participe à certaines actions des FTP...
Elle a été guillotinée à Hambourg."

http://www.cinehistoire.fr/event/france-bloch-serazin/
http://www.memoresist.org/spip.php?page=oublionspas_detail&id=835

France Bloch et Frédo Sérazin, film de Marie Cristiani, 60 min, MCD prod/FR3 Corse, 2005. Texte dit par Pierre Arditi et Evelyne Bouix
France Bloch-Sérazin. Auf den Spuren einer mutigen Frau. ("France Bloch-Sérazin. Sur les traces d’une femme courageuse"), Scénario de Hans und Gerda Zorn, film de Loretta Walz. 80 minutes, Allemagne, 1993.

 Honoré d’Estienne d’Orves

13 mars 2014 Musée Jean Moulin à 14h en présence de sa fille Rose et avec la participation de Christine Levisse Touzé

Premier agent de la France libre à être fusillé, Honoré d’Estienne d’Orves est une figure singulière de la Résistance. Cet officier de marine issu d’une famille de tradition catholique, décide dès l’armistice de juin 1940 de continuer le combat. Il rejoint Londres. Il appartenait au réseau de renseignement Nemrod.
Trahi, il est arrêté, condamné à mort. Il est fusillé le 29 août 1941 avec Maurice Barlier et Yan Doornik, à la clairière du Mont Valérien.
http://www.cinehistoire.fr/event/honore-destienne-dorves/

13 mars 2014 Musée Jean Moulin à 14h
23, Allée de la 2e DB Jardin Atlantique (au dessus de la gare Montparnasse)
75015 Paris
Entrée libre
Réservation indispensable à nicoledorra@gmail.com

http://www.france-libre.net/cnrd/2011/dernieres-lettres-estienne-d-orves.php
d’ESTIENNE D’ORVES Rose et Philippe, Honoré d’Estienne d’Orves, Éditions France-Empire, 1985

 André Kirschen

- La série Résistance (19 mai-2 juin sur TF1) « inspirée de faits réels » raconte le combat de jeunes gens contre l’occupation nazie.
" on trouve mon père, André Kirschen, avec, en personnages secondaires, son frère Bernard et ses parents Marie et Joseph."
http://rue89.nouvelobs.com/2014/06/03/tf1-depolitise-resistance-reecrit-lhistoire-pere-252659
André Kirschen, de l’Organisation spéciale a 15 ans quand, le 10 septembre 1941, il tire sur un sous officier allemand, à la station de métro Porte-Dauphine.

La mort à quinze ans, André Rossel-Kirschen, Gilles Perrault, Fayard, 2005, 301 p.
Procès de la Maison de la chimie (7 au 14 avril 1942), l’Harmattan,
Il fait partie des accusés lors du procès de la Maison de la Chimie.

http://blogs.rue89.nouvelobs.com/zones-dombre/andre-kirschen-lenfant-oublie-de-la-resistance-a-depose-les-armes

 Lazare RACHLINE

Lazare Rachline, cofondateur de la LICA avec ­Bernard Lecache et Simon Goldenberg, Lucien ou Socrate, chef de filière d’évasion, représentant du Général de Gaulle lors de la mission Clef, concernant la résistance intérieure, le débarquement et l’insurrection en France.
« Les vrais héros sont morts ».
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/09/03/le-paradoxe-du-heros-invisible_4744193_3260.html

Lazare Rachline, Les silences d’un résistant, de F. Rachline
Mardi 15 mars 2016 à 17 heures, Salon de la Fondation de la Résistance
et de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, 30 Boulevard des Invalides - 75 008 Paris, François Rachline dédicacera son ouvrage L.R. Les silences d’un résistant,
paru aux Editions Albin Michel, 2015.
E-mail :memoresist@m-e-r.org
RACHLINE François, L. R. Les Silences d’un résistant, Albin Michel, 400 p. 2015.
Site conçu en parallèle au livre avec de nombreux documents : LR. Les silences d’un résistant
http://lr-lelivre.com/

http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/02/23/33413859.html

 Femmes dans la Résistance :

- Germaine Tillion :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/04/11/33652966.html
- Rolande Trempé :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/04/14/33663800.html
- Charlotte Delbo
Charlotte Delbo, résistante, écrivain de la déportation, par Ghislaine Dunant
"Charlotte Delbo" de Violaine Gelly, Paul Gradvohl
- Marie Claude Vaillant - Couturier
Marie-Claude Vaillant-Couturier, déportée à Auschwitz et à Ravensbrück, témoin au procès de Nuremberg. Conférence de Dominique Durand

Lucie Aubrac au lycée Edgar Quinet

La déportation politique à Auschwitz

Raymond Levasseur, résistant, déporté, travaille à la mine de sel et de potasse de Neu-Stassfurt, sous le nom de Joseph Touzé, il est arrêté dans l’Eure par fdes SS en mai 1944
Journal de déportation

http://www.memoresist.org/lecture/loups-de-germanie/
N.M.

conduire des recherches sur la Résistance : Inventaires
Dossiers de résistants :
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/dossiers-administratifs-de-r%C3%A9sistants
Dossiers Agents des réseaux de renseignement :
http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/sites/default/files/SHDGR_28P4.pdf

[1réalisatrice de La cour de Babel, magnifique documentaire sur une classe de Brigitte Cervoni, avec "des adolescents venus des quatre coins du monde", 2013, 1h30


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1457 / 986148

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Résistance au nazisme   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License