Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
Premières rafles et camps d'internement en zone occupée en 1941 - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Premières rafles et camps d’internement en zone occupée en 1941

Journée du mardi 14 mai 2013, hôtel de ville de Paris
mardi 26 mars 2013

Avant 1941, des Républicains espagnols, des Allemands et des Autrichiens, des communistes français, des Juifs, des Tsiganes et des étrangers sont internés dans de nombreux camps en France.
La convocation du billet vert le 14 mai 1941 est suivie d’une arrestation massive de juifs. "C’est en effet le 14 mai 1941 que sur injonction des autorités allemandes, mais sur ordre du gouvernement du maréchal Pétain et de l’amiral Darlan, via la préfecture de police de Paris, 3 747 hommes furent arrêtés, parce qu’ils étaient juifs et étrangers, dans des arrondissements populaires de Paris." Ils sont transférés par quatre trains spéciaux de la gare d’Austerlitz vers les camps d’internement du Loiret : Beaune-la-Rolande et Pithiviers.

Mise en place d’une double législation antisémite : ordonnances des autorités allemandes et lois du gouvernement de Vichy.
22 juillet 1940 : Un décret-loi du gouvernement de Vichy met en place une Commission pour la révision des naturalisations qui découlent de la loi de 1927, ce qui aboutit à la dénaturalisation de 15 104 étrangers, dont 6 307 israélites
27 septembre 1940 : Première ordonnance contre les Juifs : les Allemands demandent aux Juifs de se faire recenser et de marquer "Entreprises juives" sur leurs vitrines.
3 octobre 1940 : Premier Statut des Juifs adopté par le gouvernement de Vichy
Chronologie du nazisme à la Shoah, les procès

Premières rafles et camps d’internement en zone occupée en 1941

Katy Hazan, Marie Paule Hervieu, Raphaël Esrail

Journée d’étude
Mardi 14 mai 2013 9 h – 17 h 30
Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris
5 rue Lobau 75004 Paris, Métro : Hôtel de Ville

Le programme recto-verso sur les rafles de 1941 et camps du Loiret
En complément, projection du documentaire, Les régiments ficelles. Des héros dans la tourmente de 1940, un film de Robert Mugnerot, au siège de l’UDA, jeudi 13 juin 2013 :

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article267

résumé du film

1941 : La "rafle" du billet vert sur le blog de Daniel Letouzey un CR avec des photos  :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/05/15/27165085.html

Programme


- Programme de la Matinée 9 h – 12 h 30
9 h 10 - Présentation
9 h 15 - La « rafle » du billet vert et l’année 1941, par Katy Hazan, historienne
10 h - Projection de Illusions perdues, 1941-1942, Fragments d’une vie en sursis, Les camps d’internement du Loiret, film-documentaire de Jean Michel-Plouchard, 2011, 52 min
11 h - Débat avec le réalisateur Jean-Michel Plouchard
et Hélène Mouchard-Zay, présidente du CERCIL

Katy Hazan, Marie Paule Hervieu, Hélène Mouchard-Zay, Jean-Michel Plouchard

11 h 30 - Le mot et l’image : les campagnes antisémites dans « Le Matin » en mai 1941, par Agathe Demersseman archiviste et chargée de recherche au Musée de la Résistance de Champigny
12h - Les arrestations de Juifs à Rouen en 1941, par Françoise Bottois, historienne

Agathe Demersseman, MP Hervieu, Françoise Bottois

- Programme de l’après-midi 13 h 30 – 17 h 30
13 h 30 - Destins d’artistes. L’art dans les camps
de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, (mai 41– juillet 42), par Claude Ungar, commissaire de l’exposition « Derniers souvenirs – Objets des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande 1941 – 1942 », Mémorial de la Shoah 2008

Claude Ungar, Marie Paule Heuvieu, Jorge Amat, Arlette Testyler

15 h - Témoignage d’Arlette Testyler, fille d’interné à Pithiviers puis internée avec sa mère à Beaune-la-Rolande
15 h 30 - Projection de La France des camps, documentaire de Denis Peschanski, réalisé par Jorge Amat, 2009, 85 min
17 h - Débat en présence du réalisateur Jorge Amat

Pithiviers

Enregistrement à l’arrivée au camp de Pithiviers 14 mai 1941

Les camps du Loiret, présentation par le Cercil :
http://www.cercil.fr/cercil/Cercil-role-camps-Pithiviers-Beaune-la-Rolande.pdf

Témoignage d’Albert Grinholtz

"C’était le 14 mai 1941. On arrive à Pithiviers à deux heures et demie, je m’en rappellerai toujours. On entre dans ce camp : une gadoue ! Il avait plu la veille. Et... que des gendarmes et des gardes mobiles ! Ils avaient fait installer des tables à l’intérieur du camp, avec un gendarme à chaque table. Il y avait des fiches.
J’arrive : — "Nom ? Prénom ? Matricule ?" Je dis : — "Quel matricule ?"
Lui : — "Vous avez été dans l’armée ?" Moi : — "Oui, mais comme je n’ai pas été démobilisé par l’armée polonaise, je n’ai rien."
Car effectivement il n’y a pas eu de démobilisation. Bon, il marque, il marque, il marque . . .
Puis : — "Opinions politiques ? " Moi : — "Communiste." Lui : — "Ah... !"
Puis : — "Vos parents ?" Moi : — "Polonais." — "Ils ne sont pas naturalisés ? " Moi : — "Non. " Alors lui : — "Pourquoi ? " — Ça je m’en rappellerai : "Mon père a dit à votre collègue à la préfecture : — "J’ai deux fils qui vont être soldats et qui vont peut-être mourir, je n’ai pas à payer leur mort." Alors il a souri quand même, il a souri...
Donc la nuit commence à tomber, on nous envoie dans les baraques. D’après ce qu’on avait entendu, ce camp avait été créé pour y mettre les prisonniers allemands. On entre dans les baraques, chacun avait un numéro de baraque. On arrive, même pas de paille, de bat-flancs, rien !
L’atmosphère de Birkenau (Albert Grinholtz a été déporté à Auschwitz-Birkenau, le 25 juin 1942, par le convoi n°4) commençait à se faire sentir, exactement ! On entre. Et heureusement qu’on avait emporté un petit peu à manger : il n’y avait RIEN ! Ils nous ont donné de l’eau. Lesoir : RIEN ! Et au réveil commence l’appel, dans la gadoue. Il n’y avait pas de coups – faut être honnête – mais tout se passait en gueulant.
enregistrement FMD, 1995, retranscrit par Maryvonne Braunschweig

Séance organisée avec le concours :
Cercle d’étude de la déportation et de la Shoah – Amicale d’Auschwitz
Union des Déportés d’Auschwitz
Ciné-Histoire
Cercil, Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement du Loiret - Musée mémorial des enfants du Vél’ d’Hiv’
Musée de la Résistance Nationale
Association des professeurs d’Histoire et Géographie
La Mairie de Paris

Bibliographie cf.
Petit Cahier 2e série N°17, La "rafle" du billet vert et l’ouverture des camps du Loiret, Derniers souvenirs et objets des camps du Loiret, 2012
Le Petit Cahier enrichi par de nombreuses histoires individuelles, rappelle ainsi la "rafle" (convocation) du billet vert, prélude aux rafles de masse et aux déportations des juifs de France.

PESCHANSKI Denis, La France des camps 1938-1946, Editions Gallimard, 2002.
thèse

Commander le dvd La France des camps :
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=2182

Illusions perdues, 1941-1942, Fragments d’une vie en sursis, Les camps d’internement du Loiret, film-documentaire de Jean-Michel Plouchard, 2011, 52 min avec les témoins : Hélène Mouchard-Zay, Benoît Verny, Zysman Wenig, Emile Fragerman, Henri Minczeles, Monique Hepner, Laurence Scebat, Berthe Burko-Falcman, Claude Ungar, Michel Wenig, Hélène et Albert Gotlib

DIAMANT David (en collaboration avec BULAWKO Henry), Ce fut le commencement, le 14 mai 1941, Pithiviers et Beaune-la-Rolande, Paris, Amicale des anciens déportés juifs de France, 1951, 28 p. en français et yiddish.

Francine Christophe, "Une enfant dans les camps de Pétain" :
20 mars-mai 2013

Cercle d’étude de la déportation et de la Shoah, 73 avenue Parmentier, 75011 Paris


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2951 / 851594

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conférences du Cercle  Suivre la vie du site Annonces et CR des Conférences du Cercle  Suivre la vie du site La France sous l’occupation   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License