Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Antisémitisme et persécutions dans l'Allemagne nazie - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Antisémitisme et persécutions dans l’Allemagne nazie

1933, 1935, 1938 dans le Reich
lundi 11 juin 2012

La politique antisémite du NSDAP :
1933 : 1 avril 1933, 10 h, appel au boycott des médecins, avocats et magasins juifs.
1935 : Lois de Nuremberg
1938 : 9 novembre 1938 "La nuit de Cristal" (Reichskristallnacht), grand pogrom (Reichspogromnacht). "Es brennt !"

 1933

-  1933 : 1 avril 1933, 10 h, appel au boycott des médecins, avocats et magasins juifs.
Boykottaktion gegen jüdische Geschäfte (entreprises) am 1. April 1933

Dans toute l’Allemagne, des SA et SS sont visibles devant les boutiques pour intimider les acheteurs.
Ils barbouillent les vitrines des Juifs.

Boycott des magasins juifs

Deutsches Bundesarchiv

Autodafé de livres 10 mai 1933

autodafé à Berlin, place de l’opéra

http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/05/16/27171567.htm
Liste noire des livres interdits :
http://www.berlin.de/rubrik/hauptstadt/verbannte_buecher/schwarze_liste.php
Un court film :
http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu02012/autodafe-en-allemagne.html

Parmi les livres brûlés Irmgard « Keun fait partie des rares écrivains interdits par le IIIe Reich sur l’unique argument des sujets qu’elle aborde. » Marie Hermann.
Irmgard « Keun, Quand je serai grande, je changerai tout, Agone, 2017

En mémoire des livres brûlés, Bebelplatz, photo U. Schmoll

Le 7 avril 1933 : loi de réorganisation de la fonction publique
les non ariens n’ont plus le droit d’être fonctionnaires (sauf les
anciens combattants dans certains cas). Le mot juif n’y est pas mentionné.
Sur le site du musée historique de Berlin : l’Arierparagraph :
http://www.dhm.de/lemo/html/nazi/antisemitismus/arierparagraph/index.html
cette loi est complétée le 11 avril 1933 : celui qui a un grand parent
juif n’est pas arien. Des pasteurs d’origine juive sont visés en
particulier.

Dans les décrets d’application de cette loi, on commence à définir le
juif comme celui qui se reconnait un ou deux parents juifs.

 1935 Lois de Nuremberg

Hitler et ses comparses ont excité leur public contre un bouc émissaire, les juifs. La classe moyenne allemande est convaincue de a supériorité raciale sur les juifs.

Des émeutes anti-juives ont éclaté à Munich et à Berlin avec passage à tabac.
. Reichsflaggengesetz (Loi sur le drapeau du Reich) ;
. Reichsbürgergesetz (Loi sur la citoyenneté du Reich) ;
. Gesetz zum Schutze des deutschen Blutes und der deutschen Ehre (Loi sur la protection du sang allemand et de l’honneur allemand).

tableau pour déterminer qui est allemand, juif, métis premier degré...

CF. wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7d/Nuremberg_laws.jpg

Mai 1935, soit quatre mois avant l’adoption des lois de Nuremberg, la
direction de l’armée décida d’en exclure les juifs.

Le décret de Nuremberg du 14 novembre 1935 définit officiellement
le juif : (différent des lois de protection du peuple allemand du 15
septembre 1935)
Jude ist, wer von mindestens drei der Rassen nach volljüdischen
Großeltern abstammt
, est juif celui qui a au minimum 3 grands parents
complètement juifs.
Est pleinement juif celui qui appartient à la communauté juive.
Pour les "mixtes" (jüdische Mischling), ils sont considérés comme juifs s’ils ont deux grands parents juifs qui appartiennent à la communauté
religieuse juive. Nuance religieuse pour les mixtes donc.
http://www.dhm.de/lemo/html/dokumente/nuernbergergesetze/index.html

Sous le nazisme, il y a eu 2000 décrets sur les juifs.

 1938 "La nuit de Cristal" Kristallnacht

Novemberpogrome

Goebbels exploite l’attentat à Paris de Herschel Grynszpan, 17 ans, contre le diplomate Ernst vom Rath, pour lancer, le 9 novembre 1938, "La nuit de Cristal" (Reichskristallnacht), un grand pogrom en Allemagne et en Autriche, aujourd’hui appelée Novemberpogrome, au pluriel, ou Reichspogromnacht : (doc Deutsches Bundesarchiv)

vitrine brisée à Magdeburg

Des centaines de synagogues sont brûlées et détruites, de nombreux magasins juifs sont pillés et saccagés, des juifs sont agressés, assassinés, plus de 25 000 hommes selon Raul Hilberg, sont jetés en prison ou en camps de concentration KZ comme Dachau, Buchenwald, Sachsenhausen.

Willy Lessing – une victime du 9 novembre 1938 (Reichspogromnacht)à Bamberg

http://www.stiftung-denkmal.de/ausstellungen/es-brennt.html
Une amende d’un milliard de Reichsmark est imposée à la communauté juive.

Au début de l’année 1938, environ 150 000 juifs allemands ont quitté l’Allemagne mais après l’annexion de l’Autriche en mars 1938, il devient de plus en plus difficile d’obtenir un visa. Le pogrom du 9 novembre 1938 en Allemagne et en Autriche ne change en rien la position des démocraties après l’échec de la conférence d’Evian qui a eu lieu du 6 au 13 juillet 1938.
Welcome in Vienna

de Bernhard Wargin, Savigny Bahnhof

Das Leben des jüdischen Arztes Dr. Julian Kretschmer Emden
Max Windmüller, dans a résistance française :
http://www.mwg-emden.de/?Max_Windm%FCller

Rita Thalmann :
http://www.akadem.org/sommaire/colloques/3e-journee-du-livre-d-histoire-et-de-recherches-juives/prologues-de-l-irresistible-ascension-30-08-2005-6548_4143.php

 Heidegger - Schmitt - Jünger

Le nazisme des intellectuels
Trois grands esprits philosophiques ont fait le lit de Hitler
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/08/04/27782421.html
Jean-Pierre Faye rappelle les liens entre le trio Martin Heidegger - Carl Schmitt - Ernst Jünger et le nazisme.
Le 23 novembre 1932, Schmitt vante l’État total dans une conférence pour les grands patrons de l’industrie.
Le 1er mai 1933, Heidegger et Carl Schmitt adhèrent au Parti nazi
En décembre 1933, Heidegger publie sa Profession de foi en Adolf Hitler
Dans un manuscrit, Heidegger écrit : die "Vorbestimmung der Judenschaft [1] für das planetarische Verbrechertum [2]" la « prédestination de la "juiverie" à la criminalité planétaire »

Dans La joie du passeur [3], Georges-Arthur Goldschmidt [4] déplore la célébration en France d’Ernst Jünger qui expose en 1932, dans Der Arbeiter, les bases du nazisme. Il dénonce aussi la place occupée par Heidegger qui a été un nazi.

Les lois nazies contre les Juifs :
http://www.documentarchiv.de/da/fs-antijuedische-verordnungen.html

Chronologie du nazisme à la Shoah, les procès, les dates essentielles sur l’Allemagne nazie, Vichy, les mesures contre les Juifs, camps de concentration et d’extermination
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article112

- Un racisme meurtrier : Aryens et Untermenschen

Diverses interdictions professionnelles et l’aryanisation des biens juifs doivent pousser les juifs à émigrer. Les enfants juifs sont chassés des écoles.

La mise en place d’une politique raciale et de l’eugénisme (= améliorer la race) :
Il existe un parallèle entre l’élimination des vies "indignes d’être vécues" Aktion T4 (programme T4-Tiergartenstrasse), castration des noirs, des alcooliques, des Tsiganes, des malades héréditaires, élimination des malades mentaux et l’élimination des juifs et des Tsiganes.
Sonderbehandlung traitement spécial : plus de 100 000 malades mentaux, handicapés, invalides, Ballastexistenzen (des fardeaux, des vies sans valeur) ont été tués entre 1939 et 1945.
Tout est en langage codé (geheime Reichsache).
Certains responsables de l’Aktion T4 poursuivent leurs activités dans le cadre de la destruction des Juifs d’Europe
- La Shoah 1939-45
Goering dans une lettre à Heydrich de juillet 1941 parle d’émigration, d’évacuation en vue d’aboutir à la solution finale de la question juive.
Fusillades à l’Est et système des camps de concentration et d’extermination
Anéantissement par le travail, l’esclavage

Plaque sur la place du marché à Tübingen, photo UH
Aux juifs persécutés et assassinés

Les camps de concentration et d’extermination
Camps de concentration et d’extermination

Bibliographie
Léon Poliakov, Bréviaire de la haine, Calman-Lévy, 1951
Léon Poliakov, Histoire de l’antisémitisme, éd. du Seuil, coll. Points, 1991
Georges Wellers, La solution finale et la mythomanie néo-nazie, l’existence des chambres à gaz et le nombre des victimes, éd. Klarsfeld, 95 p.
Ian Kershaw, L’opinion allemande sous le nazisme, Éditions du CNRS, 1995. Traduit de l’anglais (1983). Réédition 2013 en livre de poche.
Simon (Sally) PEREL : Hitlerjunge Salomon, Agnieszka Holland a tiré de son histoire le film Europa, Europa, 1990

 Grand-père n’était pas un nazi

-  Connaissance du national socialisme en Allemagne à travers le livre d’Harald Welzer, Sabine Moller, Karoline Tschuggnall "Grand-père n’était pas un nazi". National-socialisme et Shoah dans la mémoire familiale, traduit de l’allemand par Olivier Mannoni, nrf essais, Gallimard, 2013, première édition "Opa war kein Nazi". Nationalsozialismus und Holocaust in Familiengedächtnis, Fischer Taschenbuch Verlag, 2002.

"la Shoah n’a pas de place systématique dans la mémoire [familiale] qui, c’est notre thèse, constitue la source primaire de la conscience historique. Son narratif découle d’une source externe, il se constitue d’enseignement de l’histoire, de travail sur les mémoriaux, de documentation et de films de fiction". Welzer, opus cit. p. 284

Le passé est toujours vivant, les générations dans la transmission, sont à la recherche de justifications. Ils sont entre victimisation (service militaire, mouchardage, intimidations, menaces, bombardements, violences, misère, captivité, occupation, fuite), et héroisation des anciens.
Entre responsabilité collective et banalité du mal : dire que tout le monde est coupable revient à dire que personne ne l’est.

- Sondage sur l’intérêt des jeunes allemands pour l’époque du nazisme, 6-13 octobre 2010 :
http://www.zeit.de/2010/45/Erinnern-NS-Zeit-Jugendliche
En 2010, on en est aux arrières grands parents et arrières petits enfants.
Sur le millier d’Allemands interrogé par l’institut TNS Infratest :
69% des jeunes de plus de 14 ans sont intéressés ou très intéressés par l’histoire du nazisme
74% pour la génération des 20-44 ans
80% pensent que se souvenir et commémorer c’est utile
59% ressentent de la honte devant les crimes allemands.

78% des plus de 45 ans estiment que leur famille n’a rien fait de mal sous les nazis.
68% des 20-44 ans
56% chez les 14-19 ans.
Il n’y a pratiquement pas de différences entre RFA et l’ex-RDA dans ce sondage.

Beaucoup d’Allemands, ni nazis, ni antinazis, s’adaptaient, écrit Christa Wolf dans Ville des anges. Les enseignants instillaient l’idéologie nazie d’une manière intelligente et nuancée. La société était écartelée entre fanatisme, lâcheté et indifférence. D’après elle, on ne peut dire que la population était socialement corrompue par l’ordre nazi.

"un antisémitisme dont " l’Allemagne n’a pas le monopole ", devait souligner le professeur Grosser, après avoir martelé l’une de ses convictions : les peuples sont bien trop divers pour pouvoir être ramenés à une simple entité. Non, les Allemands n’ont pas tous soutenu Hitler, ni été antisémites."

BOHNEKAMP Dorothea, De Weimar à Vichy. Les Juifs d’Allemagne en République, 1918-1940/44, Fayard, 2015

La Rose Blanche, la résistance des étudiants allemands
Rosenstrasse. La résistance des femmes allemandes
Les pirates de l’Edelweiss
Peter Gingold, "Jamais résignés". Résistance par le "Travail allemand"

NM actualisé mai 2015

[1Le terme utilisé en allemand dans de nombreux textes est Judentum ( judéité) qui est traduit à tort par juiverie

[2Die Zeit, « Was heißt "N. Soz" ? » http://www.zeit.de/2015/13/antisemitismus-martin-heidegger-philosoph-schwarze-hefte, 26 mars 2015. N. Soz a été transcrit Naturwissenschaft (science de la nature).

[3CNRS éditions, 2013, 192 p.

[4Georges Arthur Goldschmidt, La traversée des fleuves, Le Point Seuil, 2011


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2942 / 927220

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Comment l’Allemagne est devenue nazie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License