Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
Vocabulaire de la conquête à l'Est de l'Europe et de l'idéologie nazie - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Vocabulaire de la conquête à l’Est de l’Europe et de l’idéologie nazie

Drang nach Osten, Conquérir, déplacer, réinstaller, exterminer, par l’Allemagne nazie
mercredi 18 novembre 2015

La guerre à l’Est est une guerre totale, à la fois nationale (conquérir l’"espace vital" pour un "peuple sans terre" Volk ohne Raum), idéologique (détruire le "bolchévisme") et raciale (contre l’ennemi juif et les sous-hommes slaves), une guerre d’anéantissement (Vernichtungskrieg) dans le cadre d’une "germanisation" du territoire.
Heinrich Himmler est chef suprême de la SS, chef de la police allemande au sein du ministère de l’Intérieur et commissaire du Reich pour le renforcement de la germanité (Reichsführer-SS, Chef der deutschen Polizei im Reichsministerium des Innern und Reichskommissar für die Festigung des deutschen Volkstums).

 Termes administratifs et militaires

BdS Befehlshaber der Sicherheitspolizei und des Sicherheitsdienstes : Bureau de commandement de la police politique et criminelle et du service de renseignement de la SS.
Hauptamt für Planung und Boden : Bureau pour la Planification et la Terre
HSSPf, Höhere SS- und Polizeiführer : Chefs supérieurs de la SS et de la police, représentant Himmler.
RMfdbO ou RMO Reichsministerium für die besetzten Ostgebiete : Ministère du Reich pour les Territoires occupés de l’Est.
RKFdV Reichskommissariat für die Festigung des deutschen Volkstums : Commissariat du Reich pour le renforcement de la germanité.
RKO Reichskommissariat Ostland : Administration des territoires occupés d’Ostland (États baltes, Bielorussie).
RKU Reichskommissariat Ukraine : Administration des territoires occupés d’Ukraine.
RSHA Reichssicherheitshauptamt : Office central de la sécurité du Reich, Sipo (Gestapo) et SD (renseignements), dirigé par Heydrich, puis Himmler.
RuSHA ou RUS Rasse- und Siedlungshauptamt : Bureau pour la race et le peuplement, d’Himmler et Darré, contrôle la "pureté idéologique et raciale" de tous les membres des SS. Le RuSHA était organisé en 12 services ou bureaux (Amt).
SS und Polizei-Führungsstab für Bandenbekämpfung : État major de la SS et de la police pour la lutte contre les "terroristes" partisans.
Umwandererzentralstelle : Bureau central pour l’expulsion (et réinstallation de Volksdeutsche).
VoMi Volksdeutsche Mittelstelle : Bureau des Allemands ethniques chargé de l’administration de la germanisation, cad. déplacer des Allemands "de race" vivant à l’étranger pour coloniser l’Est.
WVHA SS-Wirtschafts- und Verwaltungshauptamt : Office chargé de l’économie et de la gestion des camps.

 Réorganiser les territoires, aménager, coloniser

  • Conquérir l’espace vital

Drang nach Osten : Marche vers l’Est.
Mouvement de colonisation vers l’Est, pour constituer un espace vital. Une reprise par les nazis de la colonisation germanique de l’Europe orientale (Ostsiedlung) au Moyen Age. Ils mêlent l’héritage gréco-romain, les chevaliers teutoniques, les légendes nordiques, comme modèles pour constituter un grand Reich germanique.
Eindeutschung : Germanisation.
Generalsiedlungsplan : plan général de colonisation.
Lebensraum : Espace vital.
Ostfeldzug : Campagne à l’Est.

Documents sur le Generalplan Ost :
http://gplanost.x-berg.de/wprim.html

  • Planifier, Aménager
    Planification pour la réorganisation des territoires de l’Est.
    Generalplan Ost (GPO) : schéma directeur pour l’Est, 1939-1943

- Walter Christaller soutient une thèse sur les lieux centraux en 1933. Il adhère au parti nazi et collabore avec l’Office de planification, pour l’aménagement des territoires conquis à l’Est, l’"espace vital".
Dans le Warthegau, région reconquise en 1939. Christaller estime que la population « non aryenne » y est trop élevé. Des déportations-réinstallations commencent en 1939 et sont poursuivies jusqu’en 1941.

Le Generalplan Ost concerne les territoires conquis en URSS. Deux versions sont présentées, en juillet 1941 et juillet 1942 mais, en raison de la guerre, seule la phase extermination et déportation est mise en œuvre tandis que la phase réinstallation est abandonnée dès le printemps 1943.

Nationalsozialistische Grossraumpläne : Grand plan national socialiste d’aménagement de l’espace.
Planungsgrundlagen für den Aufbau der Ostgebiete : Principes de planification pour l’aménagement des territoires à l’Est.

- Carte du schéma directeur pour l’Est, mai 1942

Plan pour l’est
Carte complète de l’Institut pour l’agriculture et la politique agraire de l’Université Friedrich-Wilhelm (Humboldt). Wikipedia

Dans les parties prises à l’URSS, trois Marches seront établies :
1. Ingermanland Pays d’Ingegärd (Ingrie) au sud de Leningrad ;
2. Narewgebiet Territoire de Memel-Narew avec Białystok et Litauen ;
3. Gotengau district des Goths avec la Crimée et le territoire de Cherson.

Selon le modèle agraire spartiate, les territoires doivent être cultivés par des esclaves (terme utilisé dans les documents nazis).
Slavische Untermenschen : Slaves-esclaves sous-hommes.

« Durant la Grande Guerre patriotique (les années 1941-1945), des millions d’enfants soviétiques ont trouvé la mort... Russes, Biélorusses, Ukrainiens, Juifs, Tatars, Lettons, Tsiganes, Kazakhs, Ouzbeks, rméniens, Tadjiks... » Revue Droujba Narodov, n° 5, 1985

  • L’Est, un bassin de réception pour l’excédent de population.

Umsiedlung  : Déplacement de population, expulsion, réinstallation
Vertreibung : Expulsion. Planification de la dépopulation. Entre 30 et 70 millions de personnes ! Expulsion massive de Polonais, Ukrainiens, Biélorusses prévue, transformée en extermination par la famine et le travail.
Aussiedlung : Réinstallation. En raison de la recolonisation des Allemands, du Warthegau, nécessité de repeupler avec des Volksdeutsche.
Siedlungspunkt : Point d’installation de colons
Stützpunkt : Point d’appui de protection
Siedlungsstützpunkt : Point d’ancrage et d’installation (über Siedlungen in Ostpolen, dem Baltikum, der Sowjetunion).

  • Purification ethnique

Déplacement de population, expulsion de juifs et polonais. D’octobre 1939 à mars 1941, 408 525 polonais et juifs expulsés.

Déplacement de Polonais dans le Wartheland
Bundesarchiv, 1939

Élimination des malades mentaux, malades héréditaires, asociaux, élimination de Slaves, juifs, Tsiganes, noirs et arabes, slaves-esclaves, des "allogènes" inaptes à la germanisation dans le cadre du contrôle du territoire, et des socio-démocrates, communistes, homosexuels, ennemis à la race.
Judenreservat  : réserve juive

« Heim ins Reich » : retour dans le giron du Reich des Volksdeutsche.
Wiederverpolung : Comme le Warthegau (Posnanie) est "repolonisé" entre les deux guerres il faut "regermaniser" ce territoire.

Kommissarbefehl : ordre des commissaires (ordonne de tuer les commissaires politiques), contre le "bolchévisme juif" .
« Là où se trouve le partisan, il y a le juif, et là où se trouve le juif, il y a le partisan. »
Partisanen, Banditen, Terroristen : résistants.
Tote Zonen : afin de détruire l’infrastructure des unités de partisans, les SS, la police et la Wehrmacht se mirent à transformer en « zones désertiques » les espaces convoités.
Wüstenzonen : régions désertiques

La dépopulation planifiée est un échec : trop de populations inassimilables et à déplacer.

 Idéologie nazie

Völkische Weltanschauung : Conception du monde ethnonationaliste raciste.
Wir sind geboren, für Deutschland zu sterben : Nous sommes nés pour mourir pour l’Allemagne.

Blut und Boden (BluBo) : Sang et sol (idéologie de Walter Darré. Germaniser le sol).
Das deutsche Volkstum : Germanité
Eindeutschung : Germanisation.
Judenfrei : « Libre de juifs ».
Nichtarier : Non aryen.
Rassenpolitik : Politique raciale.
Rassenfremde : Étranger à la "race".
Staatsangehörigkeit = Reichsbürgerschaft : Nationalité.
Volksgemeinschaft : Communauté du peuple.
Völkischer Beobachter (VB) : l’Observateur "völkisch", quotidien du parti nazi.
Volk : Peuple.
Volk ohne Raum : Peuple sans terre.
Völkisch : Ethnonationaliste raciste, (Blut, Rasse und Volk) traduit parfois par nationaliste, raciste [1] .
Völkische Bewegung : Mouvement nationaliste germanique.
Völkische Ganzheit : Totalité "völkisch".
Völkischer Gesamtstaat : un État qui comprend tous Allemands, y compris les Allemands des territoires étrangers.
Volkstumspolitik : Politique ethnique.

 Guerre raciale

  • Discrimination contre les Juifs
    Judenverfolgung  : Persécutions contre les juifs, deux mille lois entre 1933 et 1945
    Écarter les indésirables, déplacer les populations, Madagascar, au delà du Cercle polaire
    Ausgrenzung : Exclusion
    Abschieben  : Expulser.
    Ausreise : Émigration.
    Emigration : Émigration massive d’hommes politiques menacés, d’artistes, de juifs, Isolation, disparition, Exil
    Entfernen : Éloigner.
    Evakuieren : Évacuer.
    Nürnberger Gesetze : Lois raciales de Nuremberg de 1935
    Verbannen : Exiler. v
  • Vocabulaire de la destruction
    Arbeitseinsatz im Osten : « travail à l’Est » (liquidation)
    Ausschaltung : Élimination.
    Ausrotten : Éradiquer, détruire.
    Endlösung der Judenfrage : "Solution finale" Extermination.
    Ermorden : Assassiner.
    Erschießen  : Abattre.v
    Gaskammer  : Kohlenstoffmonoxid Cyanwasserstoff
    Liquidieren  : Supprimer.
    Massenerschießung : Exécution par tirs de masse (fusillades à l’est).
    Massenvernichtung : Anéantissement de masse.
    Mordprogramm : Programmation de morts.
    Pirsch : Chasse (à l’approche, s’emploie pour les animaux).
    Säuberung : Nettoyage.
    Sonderaktion : Action spéciale
    Sonderbehandlung : traitement spécial
    Sonderwagen : Gaswagen, Lastwagen de Walter Rauff, Camions à gaz.
    Verhungern, Hungerplan : Plan famine.
    Vernichtung durch Arbeit : Extermination par le travail.
    Verschleppung : Déportation.
    Völkermord : Génocide.
    Zerstörung  : Destruction.
  • Hungerplan : Plan famine.
    Une politique d’extermination par la famine a été mise en place. (Thèses de Götz Aly, Suzanne Heim et Christian Gerlach).
    Trois millions de prisonniers soviétiques, sur 7,5 millions, sont morts de faim ou d’une balle dans la nuque. 800 000 à un million des habitants de Leningrad, ont été affamés par un blocus de 900 jours qui se termina le 27 janvier 1944.
    Plus d’un million de Polonais, de Serbes, des milliers de paysans
    aux récoltes brûlées, ont été exécutés comme partisans.

Alfred Rosenberg veut démembrer l’URSS en quatre grandes zones d’exploitation.
Il pense exterminer 30 millions de Soviétiques par la famine et réduire en esclavage le reste de la population.

  • Les tueurs

Einsatzgruppe : Groupe d’intervention.
Erschießungskommando  : Commando de tireurs.
Hiwi (Hilfswillige) : Volontaire.
Kriegsverbrecher : Criminel de guerre.
Massenmörder : Assassin de masse.
Mörder : Meurtrier.
Plünderer : Pillard.
Schlächter : Tueur, boucher.
Verbrecher : Criminel.

 Médiagraphie

BAECHLER Chistian, Guerre et extermination à l’Est. Hitler et la conquête de l’espace vital. 1933-1945, Paris, Tallandier,‎ 2012, 524 p.
BROSZAT Martin, L’État hitlérien, l’origine et les structures du Troisième Reich , Fayard, 1985.
CHAPOUTOT Johan, La Loi du sang. Penser et agir en nazi, Gallimard, coll. Bibliothèque des Histoires, 2014.
DUMÉNIL Anne, BEAUPRÉ Nicolas, INGRAO Christian (dir.), 1914-1945 : l’ère de la guerre, T. 2. 1939-1945 : nazisme, occupation, pratiques génocides, Paris, Agnès Viénot éditions, 2004.
EHRENBOURG Ilya et GROSSMAN Vassili, Le Livre noir, Arles, Actes Sud, 1995.
KLEMPERER Viktor, LTI, (Lingua tertii imperii), La langue du Troisième Reich. Carnets d’un philologue, Paris, Albin Michel, coll. Bibliothèque Idées, 1996, 375 p. Traduit et annoté par Elisabeth Guillot. Présenté par Sonia Combe et Alain Brossat. [LTI. (Lingua tertii imperii) Notizbuch eines Philologen, Berlin, Aufbau Verlag, 1947] [, LTI. Notizbuch eines Philologen, Halle, Max Niemeyer Verlag, 1957]
LONGERICH Peter, Politik der Vernichtung. Eine Gesamtdarstellung der nationalsozialistischen Judenverfolgung, [Politique de l’anéantissement], Munich, Piper, 1998
SCHNEPPEN Heinz, Walther Rauff. Organisator der Gaswagenmorde. Eine Biografie, Metropol Verlag, Berlin 2011

ARON Jacques, La langue allemande sous la croix gammée, Le singulier dictionnaire de Trübner, Préface de François Rastier, Presses universitaires de Liège, 2016

Bibliographie sur la Wehrmacht ; A l’est de la guerre
La "Shoah par balles" à l’Est
Guerre et génocide des Juifs à l’Est de l’Europe

Liens internet

Documents et témoignages :
http://die-quellen-sprechen.de/index.html
Les sources : Persécutions et génocide des Juifs d’Europe sous le national-socialisme
Des documents :
http://www.bpb.de/izpb/151934/krieg-und-besatzung-in-ost-und-westeuropa?p=all

Portail européen des archives :
https://www.archivesportaleurope.net/home

http://lernen-aus-der-geschichte.de/Lernen-und-Lehren

Generalplan Ost :
http://gplanost.x-berg.de/wprim.html

Grauelpropaganda : propagande sur les atrocités c’est de la diffamation pour les nazis. Puisqu"’ils" disent qu’on fait des choses horribles, et bien, on les fait, en faisant semblant de faire croire qu’on ne les fait pas.
http://magazin.spiegel.de/EpubDelivery/spiegel/pdf/45522435

Organisation de la SS.

Ostmitteleuropaforschung : recherches à l’est
https://www.uni-oldenburg.de/aktuelles/einblicke/30/ostmitteleuropaforschung-statt-deutsche-ostforschung/

Un habitant sur quatre en Biélorussie a péri pendant la guerre.

N.M. 2014-Novembre 2015

Guerre et génocide des Juifs à l’Est de l’Europe

[1Völkisch : Vocable du vieil allemand... désigne le peuple en tant que communauté de sang, "nationalisme xénophobe, raciste et résolument antisémite" cf. Fascisme & littérature pure : La fabrique d’Ernst Jünger de Michel VANOOSTHUYSE, Marseille, Agone, 2005, p. 59.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 484 / 868293

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Lexiques, chronologie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License