Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
Le camp de Drancy, cité de la Muette, vu et vécu de l'intérieur - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Le camp de Drancy, cité de la Muette, vu et vécu de l’intérieur

conférence au lycée Condorcet mercredi 10 octobre 2012 par Michel Laffitte
lundi 1er octobre 2012

La Cité de la Muette devenue camp de Drancy, un camp de représailles, de transit et camp de concentration. Camp de Drancy, 20 août 1941-17 août 1944.
Le "fer à cheval", réquisitionné par l’armée allemande le 14 juin 1940, a été transformé en camp pour prisonniers de guerre français et anglais, puis, après la rafle 20 août 1941 du XI ème arrondissement, il devient "Drancy la juive", le principal lieu de rassemblement et de déportation des juifs vers les camps d’extermination. Le camp de Drancy connaît trois périodes, d’après les commandants, Theodor Dannecker, Heinz Röthke, Alois Brunner
14h, Lycée Buffon, mercredi 18 juin 2014, présentation du Petit Cahier sur Drancy, 50 ème Petit Cahier du Cercle, avec projection

Le camp de Drancy vu et vécu de l’intérieur,

Michel Laffitte, Marie Paule Hervieu, Yvette Lévy, Victor Pérahia

Michel Laffitte [1], historien, docteur de l’EHESS, coauteur avec Annette Wieviorka du livre À l’intérieur du camp de Drancy, éd. Perrin, 2012, 384 p.
Témoignages :
Victor Pérahia, enfermé vingt mois, avec sa mère, avant leur déportation à Bergen-Belsen
Yvette Lévy, déportée en 1944 à Auschwitz-Birkenau, avec des enfants des Maisons de l’UGIF ( L’Union générale des israélites de France).

Dénonciation du camp de Drancy, octobre 1942 :
"La vérité : les étoiles sur les poitrines, l’arrachement des enfants aux mères, les hommes qu’on fusille chaque jour, la dégradation méthodique de tout un peuple […]. Si nous voulons rester dignes de notre mission, il n’y a qu’un moyen : briser la tombe de silence sous laquelle nous suffoquons et CRIER LA VÉRITÉ ! "
https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/300716/edith-thomas-33-l-honnetete-puritaine-d-une-authentique-resistante?page_article=2 Edith Thomas, Les Lettres Françaises

"Le camp de Drancy, vu et vécu de l’intérieur", Petit Cahier 2e série - N°20
http://www.cercleshoah.org/IMG/pdf/drancy.pdf
Présentation à 14h au Lycée Buffon, mercredi 18 juin
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article343

La conférence a eu lieu le mercredi 10 octobre 2012, 14h30
Lycée Condorcet, salle polyvalente Francis Poulenc
8 rue du Havre 75009 PARIS

PERAHIA Victor, Mon enfance volée, édité par les Familles et amis des déportés du convoi 8 et la FMS :
un CR : http://www.cercleshoah.org/spip.php?article97
A propos des enfants de prisonniers de guerre déportés à Bergen Belsen, enregistrement de DVD [2]

Yvette Lévy, témoignage :
Yvette Lévy, une éclaireuse engagée [3]

Discours d’Yvette Lévy à l’occasion de la cérémonie du Vél’ d’Hiv’
Birkenau : la déshumanisation dès l’arrivée

- DRANCY, 20 août 1941-17 août 1944.

cité de la Muette, le wagon et le monument de Shelomo Selinger, photo MB




Dans les années 30, construction de la cité de la Muette, les 5 tours , des petits bâtiments, et le Fer à cheval, bâtiment en U, moderne pour l’époque, et pas encore terminé.
Le fer à cheval a été réquisitionnée par l’armée allemande le 14 juin 1940, transformé pour prisonniers de guerre français et anglais, puis après la rafle du XI ème arrondissement, il devient Drancy la juive, le principal lieu de rassemblement et de déportation des juifs vers les camps d’extermination.
La rafle du 20 août 1941 est suivie de l’inauguration du camp de Drancy :
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4596

Le camp connaît trois périodes :
* 1941-42, Theodor Dannecker, mais le commandement est assuré par un Français. Le camp qui comprend des hommes, est gardé par des gendarmes français.
* 1942-43, Heinz Röthke, après la rafle du Vél’ d’Hiv’, des femmes et des enfants sont aussi internés.
Des "MS", membres du service de surveillance intérieure, sont créés pour contrôler les détenus.
* 1943-44, Alois Brunner, le camp est alors administré par les nazis.
Les gendarmes sont relevés de leurs fonctions. Ils assurent la garde extérieure du camp.

graffiti à Drancy, photo Henning Fauser

Liste des convois partis de Drancy  :
http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/liste_convois.htm

Le camp de la cité de la Muette à Drancy, 1941-1944 (histoire et photos) :
http://archives.seine-saint-denis.fr/IMG/pdf/patrimoine_en_ssd_37.pdf

- Le tunnel de Drancy  :
Des internés réalisèrent un tunnel pour l’évasion de la totalité des internés. Mais ce tunnel de 38,50 mètres de long et qui devait aboutir, 1,50 mètre plus loin, dans l’avenue Jean Jaurès a été découvert par les nazis qui arrêtèrent quatorze membres de l’équipe du tunnel.
Ceux-ci torturés et déportés par le 62e convoi, le 20 novembre 1943. Sur les quatorze du tunnel, douze sautèrent du train en marche et rejoignirent la Résistance.

Un musée, réalisé par Conservatoire Historique du Camp de Drancy, peut être visité avec les élèves : (http://www.camp-de-drancy.asso.fr/)
Nouveau lien :
http://chcd.chez-alice.fr/

Mémorial Drancy, photo Henning Fauser

À partir du monument de Shelomo Selinger, des rails mènent au wagon-exposition.
Le monument de Shelomo Selinger à Drancy
Explications de Shelomo (Shlomo) Selinger :
http://afma93.free.fr/memorial.html
Le wagon a été inauguré en 1988. (Les déportés sont partis des gares du Bourget et de Bobigny).
La gare de Bobigny :
http://www.garedeportation.bobigny.fr/
Le Mémorial du camp de Drancy, conçu par l’architecte suisse Roger Diener, avec vue panoramique sur la Cité de la Muette, est ouvert au public depuis le lundi 24 septembre 2012.
http://www.memorialdelashoah.org/index.php/fr/memorial-de-drancy/le-memorial-de-la-shoah-a-drancy

Sur 76 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés de France, la majorité des victimes du nazisme en France, 67 000, furent déportés à partir de Drancy, dernière étape avant Auschwitz.
Moins de 2 000 déportés de Drancy sont revenus, soit à peine 3 %.

Plaque commémorative du camp de Drancy
photo Henning Fauser

Conférences du Cercle :

Médiagraphie

BETSCH William, Drancy ou le travail d’oubli, Thames & Hudson, 2001
CALEF Noël, Drancy 1941. Le camp de représailles, (Drancy 1941 : Camp de représailles, Drancy la faim, éditions FFDJF, 1991, écrit en Italie en 1942-1943, publié en Italie en 1948 “Campo di rappresaglie”,  Di Carlo, Rome 1948.),réédité aux Éditions de l’Olivier, 1997, 354 p. [4]
EPELBAUM Didier, Alois Brunner, Préface Serge Klarsfeld, Calman-Lévy, 1990, 358 p.
GODFAR Dominique Marie,Le bus pour Drancy, Chèvre-feuille étoilée, 2014,160 p.
GRUAT Cédric, LEBLANC Cécile, Amis des Juifs. Les résistants aux étoiles, Tirésias, 2005, 236 p.
KOHN Georges et MONTEL François, Journal de Compiègne et de Drancy, journaux présentés et annotés par Serge Klarsfeld, Paris, Édition des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, 1999
LAVERTU Yves, Jean-Charles Harvey, le combattant, Montréal, Boréal, 2000, 462 p.
(Jean-Charles Harvey, créateur du journal Le Jour, journal de la résistance en Amérique du Nord, écrit sur les conditions de vie à Drancy en 1942.)
Lettres de Drancy, Introduction par Denis Peschanski, textes réunis et présentés par Antoine Sabbagh, Tallandier, 2002, 287 p. (réédité 2004 Coll. Points, 295 p.)
LICHTSZTEJN-MONTARD Sarah, Chassez les papillons noirs, Paris, Éditions Le Manuscrit-FMS, 2011, 351 p.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article173
MASS Zacharie, Dr, Passeport pour Auschwitz. Correspondance d’un médecin du camp de Drancy, Préface de Jacques Chirac, Avant-propos de Gabrielle Mass, Texte introduit et annoté par Michel Laffitte, Coll. Témoignages de la Shoah - Fondation pour la Mémoire de la Shoah / Le Manuscrit - Janv. 2012, 414 p.
"Ces 80 lettres, pour la plupart clandestines, ont été adressées par le docteur Mass à sa femme, Élisabeth, entre le 16 octobre 1941 et le 31 juillet 1943. Elles mettent en lumière l’organisation du camp de Drancy, illustrent les terribles conditions d’internement et permettent de saisir l’évolution de ce qui fut, pour les Juifs de France, « l’antichambre de la mort »."
http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1694
PESCHANSKI Denis,La France des camps. L’internement, 1938-1946, Paris, Gallimard, 2002
POUVREAU Benoît (sous la dir.), Les graffiti du camp de Drancy. Des noms sur des murs, Éditions Snoeck / Conseil général de la Seine-Saint-Denis, 2014, 157 p.
POZNANSKI Renée, PESCHANSKI Denis, POUVREAU Benoît, Drancy, un camp en France, Fayard, 2015, 304 p.
RAJSFUS Maurice, Drancy, un camp de concentration très ordinaire, 1941-1944, Le Cherche-Midi, 2012 (1ère éd. Manya, 1991, 414 p.), 490 p.
WELLERS Georges, De Drancy à Auschwitz, Éditions du Centre, 1946, 230 p.
WIEVIORKA Annette, Les biens des internés des camps de Drancy, Pithiviers et Beaune-La-Rolande, Mission d’étude sur la spoliation des Juifs de France, Paris, La Documentation française, 2000
WIEVIORKA Annette, Déportation et génocide. Entre la mémoire et l’oubli, Paris, Plon, 1992, rééd. Pluriel, 1995, 506 p.
WIEVIORKA Annette et LAFFITTE Michel, À l’intérieur du camp de Drancy, Éd. Perrin, 2012, 384 p.
"Une chronique du camp de Drancy à l’occasion du 70ème anniversaire de sa création", par Michelle Perrot, avec Michel Laffitte, de l’EHESS, Annette Wieviorka, historienne, directrice de recherches au CNRS.
http://www.franceculture.fr/emission-les-lundis-de-l-histoire-drancy-2012-07-09
ZUCKERMANN Albert, Ma vie de A à Z, Alpha Omega Editions, Témoignage, 2010, 190 p.
Récit sur Drancy d’Albert Zuckermann :
http://www.ajpn.org/personne-Albert-Zuckermann-6547.html
Le camp de Drancy, Michel Laffitte :
http://www.massviolence.org/IMG/pdf/Le-camp-de-Drancy.pdf
Drancy, histoire et mémoire :
http://clioweb.canalblog.com/tag/drancy
Histoire du camp :
http://www.ajpn.org/internement-Camp-de-Drancy-67.html
L’abbé Menardais :
http://www.lemonde.fr/shoah-les-derniers-temoins-racontent/article/2005/08/08/quand-les-portes-de-drancy-se-sont-ouvertes_677767_641295.html
Madeleine Lévy, action à Chalmaison en liaison avec l’abbé Menardais :
http://www.fondationfrancoisprevost.com/files/temoignage-fra.pdf
Une balade :
http://encreviolette.unblog.fr/2013/05/12/un-dimanche-entre-drancy-a-bobigny-avant-auschwitz/

Films :
Cité de la Muette, film documentaire de Jean-Patrick Lebel, 1986, 1h 30 min
Drancy avenir, Arnaud Des Pallieres, 1996, 1H24
Drancy, dernière étape avant l’abîme, Cécile Clairval-Milhaud, 2002, 58 min
Drancy, la honte, Envoyé spécial, documentaire de Stephen Trombley et Mike Todd, 1997, 50 min
Drancy 1941-1944, un camp aux portes de Paris, documentaire de Philippe Saada et Michel Laffitte, avec la voix de Yvan Attal, 71 min, 2012, Roche Productions, AB groupe et France Télévisions

N.M. juillet-septembre 2012, mars 2014


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6774 / 829234

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conférences du Cercle  Suivre la vie du site Annonces et CR des Conférences du Cercle  Suivre la vie du site La France sous l’occupation   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License