Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Katyn, d’Andrzej Wajda - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Katyn, d’Andrzej Wajda

Rencontre avec Alfred Grosser, cinéma La Pagode
lundi 31 août 2009

Katyn d’Andrzej Wajda, samedi 13 mars 2010 à 10 h 00 au cinéma La Pagode
Rencontre avec Alfred Grosser, Professeur émérite des universités à Sciences Po
Les Allemands découvrent les charniers de Katyn en 1943, lors de leur avance vers l’est....

ciné histoire

Le rendez-vous cinéma de l’association Ciné-histoire :
Cycle 2010 : l’histoire occultée l’histoire manipulée
Samedi 13 mars 2010 à 10 h 00

Katyn d’Andrzej Wajda

Fiction – Pologne - 1h54 - 2009 - Avec Maja Ostaszewska, Artur Zmijewski, Jan Englert

Septembre 1939 le pacte germano-soviétique permet aux Russes d’envahir l’est de la Pologne tandis que les Allemands entrent à l’ouest.
Au printemps 1940, le politbureau du parti communiste décide d’éliminer 25000 polonais officiers et membres de l’intelligentsia polonaise. Ils sont exécutés dans les forêts de Katyn, Tver et Kharkov.

carte Wikimedia Commons

Les Allemands découvrent les charniers de Katyn en 1943, lors de leur avance vers l’est. Dès la défaite d’Hitler et jusqu’en 1989, la vérité sur ces massacres est falsifiée par l’Union soviétique et la République populaire de Pologne, qui feront officiellement porter la responsabilité de ce crime de guerre aux nazis.
Durant toute l’ère de la République Populaire de Pologne (jusqu’en 1989), la vérité sur les massacres de Katyn a été délibérément falsifiée. Le sujet même était classé secret et les défenseurs de la vérité furent persécutés.
Il faut attendre 1990 pour que Gorbatchev reconnaisse la
responsabilité de l’union soviétique.
Aucun film n’a été fait sur Katyn. A. Wajda dédie ce film à son père exécuté à Katyn Il aborde ce drame par la douleur des femmes, mères, épouses, soeurs qui ont attendu pendant des années un retour de leurs parents disparus.
« Il n’y a pas très longtemps, à la télévision, un lycéen interrogé sur ce qu’évoquait pour lui le 17 septembre 1939, (date d’entrée de l’armée soviétique en Pologne) a répondu : un jour férié. Peut-être
que, grâce à ce film, quand on questionnera le jeune homme à propos de Katyn, il pourra dire un peu plus que « c’est le nom d’une petite ville près de Smolensk » Andrzej Wajda.
Avec Katyn, Andrzej Wajda signe une oeuvre magistrale sur une page terrible de l’histoire polonaise.

Lire :
Il y a 65 ans, le massacre de Katyn LDH Toulon :
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article551

au cinéma La Pagode - 57 bis, rue de Babylone - 75007 Paris
Métro Saint-François-Xavier
TARIF UNIQUE : 6 EUROS

annonce résumé-film

CONTACT
Association Ciné-Histoire

- Nicole DORRA

- 8 rue Dupleix, 75015 PARIS

- Fax : 01 56 58 05 28
Courriel :
nicoledorra@gmail.com
Nadia Meflah nadia.meflah@club-internet.fr

Ciné-histoire :
http://www.cinehistoire.blogs.fr/index.html

Le Birobidjan

Dans le Birobidjan, "état juif" fondé par Staline, même si certains sont
morts de froid et de faim, des juifs ont survécu lors de la deuxième
guerre mondiale.
Les familles résidant dans la partie polonaise occupée par les Soviétiques, ont été déportées au Birobidjan.

Le Birobidjan : 1928 - 1996, Robert Weinberg, Autrement, mémoires, 2000
L’histoire oubliée de l’" État juif " fondé par Staline, Région autonome
juive (RAJ) où on parle le yiddish, langue "laïque".

Dans la steppe infinie, Ecole des loisirs, Esther Hautzig montre les
conditions de survie de sa famille déportée en Sibérie qui ainsi "échappe"
au génocide.